Egocentrisme... allocentrisme... comment trouver le juste milieu ?

Publié le par Elena

La main tenant un miroir sphérique, M.C. Escher

Ce matin, mon amie m'a dit que je suis égocentrique.

Ca m'a fait réflchir à ce qu'est l'égocentrisme. Je suis alors allée sur Wikipédia chercher une définition, que voici :

"Consiste à concevoir le monde que de son seul point de vue, tendance à ramener tout à soi, à se sentir le centre du monde."

Mais encore...

"Égocentrisme et complexes sont souvent liés, en effet les personnes complexées passent beaucoup de temps à s'observer et pensent que le reste du monde les observe également.
L'égocentrisme se rapproche également de la mégalomanie, du narcissisme. Dans ce sens, cet égocentrisme est fondé sur le mépris des autres et sur un amour absolu de sa propre personne.
Par opposition, l'allocentrisme est la tendance à faire d'autrui le centre de l'univers."

Si j'ai bien compris, une personne égocentrique se prend pour le centre du monde et se fout des autres ! Pour poursuivre ma recherche, je me suis intéressée à l'allocentrisme, opposé à l'egocentrisme, et voilà la définition que j'ai trouvée toujours sur Wikipédia :

"L'
allocentrisme est un comportement ou une forme de pensée - attitude - de type maladif. Des définitions vulgarisées de ce terme lui conférent une portée moins connotée avec un sens de dévouement à la cause collective. Néanmoins, l'allocentrisme ne saurait être associé à l'attitude d'altérité, en ce qu'il consiste plus à un entêtement plutôt que d'une démarche respectueuse d'autrui."

Mais encore :

"Une personne allocentriste (ou allocentrique) pense et agit en privilégiant les intérêts d'un groupe par rapport à ses propres objectifs. Ainsi, la civilisation et la culture chinoises seraient plus
allocentristes que la civilisation et la culture occidentales. Il s'agirait du communisme primaire à l'échelle individuelle."

Je vais m'arrêter là en ce qui concerne les définitions et essayer de comprendre quel serait le juste milieu à la lumière de qui je suis, de mes expériences, de ce que je ressens et de ce qu'on me dit de et sur moi.

Je reconnais être d'une certaine façon egocentrique en ce sens que, de type plutôt solitaire, j'aime ma compagnie et des occupations solitaires. J'ai aussi appris, avec le temps, à m'écouter de plus en plus et à me faire passer avant ce que les autres pensent ou veulent de moi. Je fais, la maximum du temps, ce que je ressens être bon pour moi. En ce sens, je comprends parfaitement qu'on pense que je suis égocentrique : je ne vais plus (il y a encore quelques années, je le faisais encore... ) faire ce que les autres désirent que je fasse. Je fais uniquement ce que je ressens juste pour moi. Et si , dans le meilleur des cas, l'autre adhère ou en bénéficie, je suis aux anges. Par contre, s'il n'adhère pas, je le respecte mais ne vais pas me changer ou changer mes actes si c'est contre ce que je ressens.

En résumé : je m'écoute d'abord et les désirs de l'autre me concernant sont secondaires. Et mon plus grand bonheur c'est quand, en m'écoutant et en me respectant, l'autre peut s'enrichir aussi, bénéficier de qui je suis, de ce que je fais : si un échange est possible, c'est merveilleux.

Mais je ne vais pas me nier pour obtenir quoi que ce soit en échange. Cela, c'est fini : c'est du passé.

Pour résumer : je ne pense pas avoir de tendance à l'allocentrisme mais plutôt à un égocentrisme modéré en évolution, j'espère, vers un meilleur équilibre incluant l'altérité.

Ai-je été claire ?

Publié dans Réflexions...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Brise.Marine 06/10/2015 08:42

Intéressant....Je découvre, ce matin...l'allocentrisme !
Je pense avoir été atteinte de ce mal, une bonne partie de ma Vie...
Oui !
J'ai donné, sincèrement....sans compter !
Oui !
Le Monde est souvent, "maladivement" égocentrique et égoïste en même temps...
Dans certains pays du tiers monde en rupture avec des valeurs traditionnelles et sans réel ancrage moderne, la fièvre égocentrique tient de l'irrespect !
Concernat mon expérience....
Avec du recul, je comprends pourquoi je n'ai pas été heureuse.
À se sur-investir, le sentiment de se vider physiquement, vider son âme est mal vécue.
Au final, on ne construit rien, certainement pas Sa Vie... On tend à la bipolarité...Je n'ai pas de réels remords, mais le temps est passé si vite....
On peut rencontrer cette part de cynisme, qui n'est pas si rare chez certains et j'ai entendu cette phrase
" ohhhhhh....tu es tellleeeeeeemmmeeeennnnnnntttttttt gentille "
Le juste milieu, on peut l'atteindre...
Se retirer un moment, car la solitude a du bon aussi...
Réfléchir .....lentement.....faire des projets...et décider de se donner les moyens pour atteindre ses buts....
En bref, Garder son temps pour soi-même et 2 ou 3 personnes qui le mérite vraiment...
Salutations et Merci
Badia

Julia 16/06/2009 16:56

Je suis exactement comme toi et fonctionne de la même manière que toi, mais en lisant ton article je me suis rendu comte d'une chose, il faut savoir faire des concessions pour les autres, il faut savoir se mettre en retrait pour les autres car après tout, sans les autres, on est pas grand chose, je suis comme toi, je ne le nie pas. Dans ma tête, JE passe avant les autres. C'est pas tellement que je m'aime ou quoi que ce soit. C'est que c'est dans l'ordre des choses, c'est ma façon de penser, malgré tout, j'essaye de changer, car les autres, d'après moi, peuvent énormement m'apporter, malgré tout, je n'ai pas l'intention de passé après eux, mais plutôt, en même temps qu'eux. J'y travaille. :)

Elena 20/02/2010 17:36


Merci pour ton partage Julia ! En effet, la juste de dose entre se choisir et tenir compte des autres n'est pas du tout évidente...

À bientôt !


emma 20/10/2008 14:16

vraiment tres bien dis......lorsqu'on fait passer les autres ou leurs intérrets avant les notres on se rend compte qu'ils s y abittuent facilement et ils prennent ceci pour une habitude en nous oublions carrément .....personne ne se fou des autres....on vis dans un monde oyu tout le monde est "egocentrique" alors pourquoi pas moi ?!?!!

Elena 05/11/2008 19:14


Merci pour ta visite et ton oint de vue, emma.

Tu sais, je ne suis pas focément pour l'égocentrisme mais plutôt pour un juste milieu entre ce qui est bien pour soi et ce qui est bien pour les autres... pas toujours facile à appliquer...

A bientôt !


gaiia 29/11/2006 06:19

En faisant ce que les autres veulent que tu fasses, tu leur faisait plaisir, mais en faisant plaisir à l'autre, c'est avant tout toi, ta personne que tu servais, pour être sûre d'avoir une image la plus "bonne" possible, tu étais donc égocentrique.en faisant ce que tu penses être bon pour toi, tu penses à l'autre, car offrir une image de toi qui TE convient, qui TE plait à toi, te permet de prendre du temps pour l'autre et de lui offrir le meilleur de toi, tu es donc une personne généreuse !!!! biz biz

Elena 29/11/2006 11:53

C'est étrange la façon dont tu as inversé l'opinion courante sur le sujet... penser à soi devient une action généreuse et penser à l'autre une action egocentrique...Mais je pense que dans le fond il doit y a voir du vrai là-dedans...À méditer...Bises et prends soin de toi...

Yog 27/11/2006 21:01

Pour être soi, il faut apprendre à s'écouter. L'écoute intérieure passe par le discernement, faire la différence entre nos tendances égotiques, souvent motivées par les frustrations,et notre être intérieur. Peu à peu, il y a détachement, on laisse derrière soi le superflu pour aller vers l'essentiel. Alors, il n'y a plus égoisme, égocentrisme ou altruisme, mais juste le Soi.

Amicalement

Yog

Elena 27/11/2006 21:09

Ton explication est très intéressante, yog... je vais mieux y réfléchir et essayer de l'appliquer.À bientôt !