Silence

Publié le par Elena

Silence, peinture de Jamison (site)

Cette semaine aura été plutôt silencieuse pour moi, tant sur mon blog que sur les blogs que j'aime visiter... j'espère que vous ne m'en voudrez pas trop...

Peu envie de paroles... plus envie de silence... et puis peu de temps aussi !

J'ai des travaux à rendre pour l'école d'assistante sociale et ceux-ci me prennent pas mal de temps. Mais je prends beaucoup de plaisir à travailler dessus et à échanger avec les autres étudiants : quelle richesse ! J'adore !

Je m'aperçois que je suis partie pour faire un petit bilan de ces derniers jours... je me laisse alors aller...

J'ai vu aujourd'hui, pour la première fois, un rhumatologue pour mon dos. Il veut me faire faire un scanner sacro-iliaque pour déterminer si j'ai une spondylarthrite ankylosante. Mais même si c'est le cas, il m'a fait un tableau tout à fait positif : beaucoup de gens vivent très bien avec ça. Il faut juste prendre soin de la colonne et faire du sport, spécialement de la natation...

Et puis j'ai voulu "jouer" avec ma mère et je me suis arrangée pour faire parvenir à ses oreilles mes problèmes de santé. J'ai eu alors l'écho qu'elle s'inquiète et qu'elle a demandé à ces personnes que je vois et à qui je raconte mon état de santé, de le lui transmettre. Sachant cela, j'ai volontairement, dans un premier temps, parlé de ma santé pour qu'elle le sache. C'était comme une petite vengeance : elle me rejette, me nie, mais s'inquiète quand même pour ma santé, physique, pas mentale ni psychologique, je vous rassure.

Et puis, le temps passant, ce "jeu" ne m'amuse plus. Il me semble que je devrais un peu plus respecter ma santé et mon corps et jouer avec ne me plaît plus. En plus, le goût de la vengeance m'a passé et je trouve absolument ridicule que ma mère se renseigne auprès de ses amies sur mon état. Quelle hypocrisie... tout cela est ridicule et ne mérite pas d'être poursuivi, tout du moins de ma part. Alors j'ai décidé de stopper et de ne plus rien dire. Ma santé me concerne et si elle inquiète ma mère, elle n'a qu'à mettre sa fierté à la cave et m'appeler.

J'ai parlé.


Publié dans État d'âme...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

manu 22/01/2007 12:39

bonjour Elena,non vraiment, la spondylarthrite n'est pas une catastrophe, je l'ai depuis plus de 10 ans, et je m'en sort depuis 5 ans grâce à la méthode Seignalet, ce n'est pas encore une thérapie officiellement proposée par les rhumatos, mais vue le nombre de malades qui s'en sortent en changeant leurs (mauvaises?) habitudes alimentaires, il y a de l'espoir pour que la recherche se penche sur le sujet et vienne enfin valider cette thérapie peu coûteuse, sans danger et vraiment efficace dans la spondylarthrite.Je te conseils de te tenir informer et d'y réfléchir très sérieusement, parole de malade en rémission, on est vraiment mieux dans sa peau quand le maladie est maîtrisée!Manuhttp://spondylarthrite-alimentation.info/blog/

Elena 22/01/2007 23:47

Merci d'avoir pris le temps de m'écrire, Manu ! J'apprécie beaucoup !J'ai été faire un scanner aujourd'hui et le radiologue ne pesne pas que j'ai la spondylarthiste ankylosante ! V^C'est une bonne nouvelle pour moi et ça correspond à mon presentiment...À bientôt !

PhÚne 15/01/2007 15:12

Si, Elena, mais plus ou moins...

PhÚne 15/01/2007 11:46

Eh bien, ton "cri étouffé" est celui de l'Enfant spirituel qui subit l'horreur de l'indifférence...
amicalement,

Elena 15/01/2007 12:26

Ce cri n'est-il pas celui de tous les humains ?

ariaga 14/01/2007 15:45

C'est quand on est fatigué que les barrières ne tiennent plus et que l'on peut aller de l'avant. Allez, courage Elena, tu es un brave petit soldat que l'on aime, sors de ta tranchée dans laquelle il n'y a que de la boue, dehors le soleil brille.Bises sincères. Ariaga.

Elena 14/01/2007 20:59

J'adore qu'on m'aime !Bises, ariaga !

PhÚne 14/01/2007 14:24

Bonjour brave Elena,
Silence... j'ai parlé. Subtil cri de souffrance ! Tu évoques parfaitement ces réalités illusoires qui TE torturent...

Elena 14/01/2007 20:58

Tu peux développer ta pensée, Phène ?