Osho et la bisexualité

Publié le par Elena

Osho-Buddha, peinture de Deema (site)

Voici un texte que j'ai trouvé sur Internet ici, sur le site meditationfrance.com, et qui mérite le détour : Osho nous décrit sa vision de la sexualité. Je trouve ce texte très intéressant et témoigne de l'ouverture d'esprit de ce Maître spirituel en matière de sexualité sans toutefois être dupe de cette manifestation de notre incarnation terrestre...

Une personne demanda un jour à Osho :

L'autre jour, vous parliez des bisexuels. J'en suis un, mais je suis complètement fatigué des deux, de l'homme et de la femme. Pouvez-vous m'aider à y voir clair ?

Ceci est naturel. C'est évident - l'amour vous fatigue à moins que vous ne sachiez méditer. Et celui qui est bisexuel sera encore plus fatigué, car il est complètement fini, il a connu les deux, l'homme et la femme. L'homme hétérosexuel peut encore avoir des désirs enfouis de savoir ce qu'est l'homosexualité. Qui sait ? " Les gays sont peut-être vraiment gais ! Peut-être s 'amusent-ils vraiment ? En tout cas en apparence, cela semble le cas. "
L'homosexuel aussi pense toujours intérieurement que l'hétérosexuel a réussi. Et cela semble naturel - peut-être qu'il est en train de manquer une joie naturelle. Et, les hétérosexuels DOIVENT avoir quelque chose autrement pourquoi vont-ils dans tant de problèmes ?
Les enfants, la famille et ceci et cela. Tant de complications si vous rentrez dedans - cela signifie que vous devez bien en tirer quelque chose. Comment autant de gens pourraient-ils être si stupides ?
L'homosexuel se dit en lui-même : " je ne risque pas grand chose - pas de problèmes d'enfants, de famille, de devoir élever les enfants, les envoyer à l'école, au collège puis à l'université…un travail de toute une vie. " La suspicion va forcément être là…l'hétéro doit bien gagner quelque chose. Il ne le montre peut-être pas…c'est peut-être si précieux qu'il le garde caché, qu'il ne le montre à personne…
C'est ainsi que nous pensons : l'herbe est toujours plus verte dans le jardin du voisin, de l'autre côté de la palissade. Cela ne l'est peut-être pas mais cela paraît plus vert. Mais celui qui est bisexuel va nécessairement devenir fatigué, car il n'a désormais aucun espoir. Il n'y aucune possibilité d'espoir - vous avez connu les deux. J'ai entendu parlé d'un marin naufragé : il était bloqué sur une île avec une nymphomane. Finalement, après de longs mois, il décide qu'il a besoin d'un jour off, sans elle, pendant la semaine, pour pouvoir récupérer. Puis, soudainement, un jour, il regarde la mer et voit un homme sur un radeau qui semble clairement être un naufragé. Il se dit alors qu'il aura moins de travail avec la nymphomane et décide donc d'aller à l'eau secourir ce nouveau venu. Le nouvel homme semblait physiquement assez efféminé et ceci ce confirma quand il cria " Salut, mon petit cœur, je suis content de te voir ! "
Ce à quoi, le marin répondit " Oh, mon Dieu, c'est là que vont aller mes Dimanche ! "
Je peux comprendre combien vous êtes fatigué, ennuyé, sans espoir, mais cet état peut-être transformé en bénédiction. Car quand l'homme en a vraiment terminé avec le sexe, il peut aller très profondément dans la méditation. Plus votre frustration est profonde, plus vous pouvez en profondeur dans la méditation. Maintenant, seule la méditation peut vous aider.
Vous avez été trop en relation…vous avez vécu les relations intensément, maintenant, vous avez besoin de relaxation profonde pour pouvoir oublier les autres !
Et vous irez certainement plus profond en vous-même que ne peut le faire l'hétéro ou l'homo parce que votre désespoir et votre confusion est double. Plutôt que d'essayer de continuer à jouer le même vieux jeu, allez dans votre solitude. Pour la première fois, restez avec vous-même - c'est cela la méditation. Soyez juste vous-même. Relaxez. Soyez heureux juste en étant avec vous-même !
Vous avez essayé d'être heureux avec les autres, par les autres, maintenant, essayez d'être bien avec vous-même !
La méditation, c'est s'amuser par soi-même
. En s'asseyant simplement, silencieux et sans rien faire. Heureux, joyeux - sans aucune raison ! Car toutes les raisons viennent de l'extérieur. Vous rencontrez une belle femme et vous êtes heureux; vous rencontrez un bel homme et vous êtes heureuse. Mais le méditant est simplement heureux ! Son bonheur n'est pas lié au monde extérieur. Son bonheur jaillit de lui-même.
L'amour dont on parle couramment est un bonheur qui vient de l'autre, il doit jaillir en l'autre, sinon comment pourrait-il m'atteindre ? Et votre bonheur atteint l'autre. Vous appréciez le bonheur de l'autre ; chacun de vous boit dans le puits de l'autre. Mais le puits est là ! Sinon, comment pouvez-vous boire ? Mais la femme qui vous aime pense qu'elle est heureuse à cause de vous - vous la rendez heureuse, vous êtes la cause de son bonheur.
Et vous pensez aussi qu'elle est la cause de votre bonheur. Mais si vous pouvez tous les deux être la cause du bonheur de l'autre, ne pouvez-vous pas être la cause de votre propre bonheur ?
C'est cela la méditation. Assis silencieusement, heureux, vibrant de joie, en accord avec votre monde intérieur.

Et si vous êtes vraiment fatigué, ce sera plus facile d'aller à l'intérieur. Et, je ne dis pas que cela doit devenir votre style de vie. NON. Ne faîtes jamais de style de vie fixé, sinon, vous serez de nouveau dans l'ennui. Quand vous serez plein de joie à nouveau, quand vous serez plein d'énergie, quand vous vous serez ressourcé, quand vous avez bu de votre propre vin et que vous êtes prêt à le partager, vous devez le partager, alors repartez en relation, en couple. Relation et méditation : méditation et relation. Faîtes en une musique, une harmonie. C'est cela qui fera de vous un sage, un vrai sannyasin. Le vieux sannyasin était un renonçant ; le nouveau sannyas que je vous enseigne est célébrant… amusez-vous, soyez joyeux dans l'amour et dans la méditation ! Soyez heureux dans toutes les choses de la vie ! L'existence vous donne une grande opportunité - Ne la manquez pas ! La manquer serait le seul pêché.

Publié dans Bisexualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alice 05/01/2007 13:39

Bonjour Bena !
merci pour ton message dans mon blog et pour le lien, c'est très gentil et apprécié ! Juste une chose : mon blog s'appelle «Chemin de vie», tout simplement, pas dodo. Quand j'ai ouvert ce blog, je le voulais anonyme tout en n'ayant pas encore son titre actuel, d'où le «dodo» dans ma ligne d'URL !
Merci et bonne continuation
Alice

Elena 05/01/2007 20:58

Modification faite, Alice !À bientôt !

akiko 04/01/2007 22:20

bisous Elena.
courage

Elena 04/01/2007 23:26

Merci merci, akiko !Bises...

koulou (flégroll) 04/01/2007 20:33

houlà non ! détrompes-toi, je ne suis point tourmenté, je l'ai été ça, c'est notre lot à tous ... mais oui, c'est bien vrai, la bisexualité permet d'explorer les deux aspects et donc de s'assagir plus "vite" ou plus "facilement" sans doute comme il le dit très bien. Il est possible que je garderai toujours au fond de moi-même une part de questionnement... Ce que je crois surtout c'est qu'il n'y a pas une sexualité qui soit mieux ou moins bien que les autres. chacune à ses avantages et ses inconvénients. Nous sommes sur ce plan là j'en suis sûr, tous parfaitement dans le même bain. Le fait est que chacun de nous doit ce débrouiller pour parvenir à être heureux avec la sexualité qui s'est révélé à lui puisqu'on ne peut en changer sur une simple décision. Nos attirance et répultions ne se laissent pas commander donc ... il nous faut faire avec.

Elena 04/01/2007 23:26

Tu me rassures koulou ! C'est vrai que nous avons tous un chemin de vie différent, ni mieux ni moins bien que celui des autres...Bises...

stella :0040: 04/01/2007 19:00

Bonjour chère Elena. J'ai bien lu ton texte mais je ne parviens pas à me sentir concernée. Je suis désolée, j'aurais voulu te mettre un com moins bateau.Je pense que mon côté très cartésien et parfois assez matérialiste bloque chez moi le processus de réflexion de ce type.Mais il faut bien de tous gens pour faire un monde !je te souhaite une bonne soirée Elena et merci de ta visite chez moi.

Elena 04/01/2007 19:38

Il faut de tout pour faire un monde et c'est ce qui fait la richesse de cette planète !À bientôt, stella !

koulou (flégroll) 04/01/2007 18:25

oui, euh...je dis calvaire pour rester dans la logique de ce que dit cet homme, évidemment je trouve toujours la capacité à aimer qui que ce soit très belle, mais lui avance la thèse selon laquelle nos désirs sont une source de tourments perpétuels dont nous serions les victimes, donc être troublable par les deux sexes mathématiquement représente deux fois plus de chances d'avoir des soucis. bien sûr mon avis personnel, comme je n'en suis pas encore comme lui arrivé  au moment de renoncer à la sexualité, c'est plustôt qu'être bisexuel offrirait deux fois plus de chances d'être amoureux ... enfin, je partage quand-même l'idée que nos pulsions et nos désirs sexuels bien souvent sont facteurs de troubles plus que de sérénité ... Il n'y a qu'à regardé les couples autours de nous, bien peu dure et s'épanouissent ...  

Elena 04/01/2007 18:36

Osho dit aussi que les personne qui ont expérimenté et vécu la bisexualité sont plus à même d'avancer spirituellement car ils ne reste plus de fantasmes concernant un sexe...Il me semble que tes désirs te tourmentent beaucoup, koulou... je suis triste pour toi...Bisous...