Mystère entourant ma glande salivaire...

Publié le par Elena

La Visite au médecin, peinture de Jan Joseph Horemans (site)

Hier, j'ai fait pour la première fois un examen médical qui s'appelle un sialo-IRM.

J'ai envie de faire cet article à cause de tous ces soucis que me cause ma glande salivaire dont vous pouvez avoir un petit aperçu déjà ici.

Bref récapitulatif :

11 septembre 2001 : première crise aigue se caractérisant par un gonflement de ma glande salivaire sous-mandibulaire droite à la salivation. Douleur. Aux urgences : prescription de cortisone et antibiotique. Je devais aller faire mon premier stage de méditation de 3 jours à Vipassana 3 jours plus tard. Serait-il compromis ? Il s'est avéré que non.

Trève de quelques années : Symptômes passagers de gonflement plus blocage de microcalculs à la sortie du canal salivaire. Calculs toujours évacués avec succès. Pas de consultation médicale.

13 avril 2005 : après avoir fait une petit radio buccale, découverte d'un calcul salivaire d'un peu moins de 1 cm de diamètre dans le canal excréteur de la salive. Tentative d'ablation par voie intra-buccale sous anesthésie local par le grand professeur de l'école dentaire. Douleur. Échec. Deux points de suture et atteinte du nerf lingual.

Conséquence : perte de sensibilité au bout de langue encore d'actualité aujourd'hui, 8 mois après l'intervention. Mais presque plus de symptômes concernant le calcul. Mais je ne peux échapper à l'opération pour en faire l'ablation.

28 septembre 2006 : opération sous anesthésie générale pour ôter le calcul salivaire par le spécialiste genevois des opérations des calculs salivaires. Échec. Le médecin n'a pas trouvé le calcul. Il me laisse partie dans la nature.

Conséquence : réapparition des symptômes de gonflement de la glande lors de la salivation.

Début décembre : nouvelle radiographie dentaire qui met en évidence que le calcul est toujours là, à la même position. Nouveau rendez-vous prévu chez le spécialiste des glandes salivaires. Il veut me réopérer et prévoit de n'avoir pas d'autres choix que de me retirer la glande avec risque de lésion du nerf facial inervant la lèvre inférieure.

22 décembre 2006 : sialo-IRM pour détreminer où se trouve le calcul.

~~~~

Lien avec mon père :

Cette histoire de glande salivaire me travaille beaucoup surtout pour une raison : le lien évident avec mon père ! Voici ce que j'ai relevé :

- le jour de l'examen chez le professeur de médecine dentaire, il y a eu un  malentendu avec les rendez-vous : un homme avec les mêmes nom et prénom que mon père s'est retrouvé  à mon rendez-vous !
- le 28 septembre, jour de mon opréation sous anesthésie, est le jour d'anniversaire de mon neveu qui porte le même nom de famille que moi. En plus, une dame venue visiter ma voisine était enceinte et devait accoucher le... 22 décembre !
- le 22 décembre, jour de ma sialo-IRM est le jour d'anniversaire de mon père.


Que pensez de tout cela ?

Le lien entre mon problème de glande salivaire et mon père me paraît évident ! Mais que faire ? Qu'en penser ? Comment aller plus loin ?

Que pensez-vous de tout cela ??


Publié dans Au jour le jour...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

reiyelle 11/11/2007 21:19

bonjour, je fus amenée sur votre blog car je cherchais des renseignements sur les lithiases...car je suis dans votre club;..Je me permets de vous donner qq indices...sur le côté psychologique..;car je pense que tous les maux ont une origine psychosomatique, j'ai un livre que je consulte souvent et qui est étonnant, voici ce qu'il relève pour notre cas.L'expression saliver signifie avoir l'eau à la buche, c à dire avoir un désir ardent pour quelque chose, ..ça c valable pour l'hyper salivation..dans notre cas, c le contraire... c à dire que cela se produit chez une personne très suspecte, et qui ne veut rien avaler des autres. Elle a peur de se faire avoir et se prive ainsi de plusieurs expériences nouvelles, et a une attitude sèche qui la fait apparaître plus indifférente qu'elle ne l'est en réalité, il se peut aussi qu'elle se coupe de ses propres désirs.Le corps veut aider à devenir conscient qu'on doit avoir une attitude plus ouverte face aux autres et aux nouvelles idées. Il faut se permettre de montrer notre sensibilité et de faire confiance aux autres.bonne soirée

Elena 11/11/2007 22:58


Merci reiyelle pour ton implication et bienvenue sur mon blog !

Ton explication mérite que je m'y arrête... pour y réfléchir... pour la sentir...

Merci !


moun 11/01/2007 18:21

je doit me fair enlever la glande dans trois semaine parce que mon calcul a infecter ma glandes
mais ton histoire me fai peur , que doit je fair
 

Elena 11/01/2007 21:05

Je ne peux rien te conseiller d'autre que de faire ce que tu ressens juste pour toi....Bonne chance !

Systool 31/12/2006 15:24

te montrer un jour que je suis...je ne le suis pas encore...un peu de flexibilité que diable...

Elena 31/12/2006 15:50

Je n'ai pas très bien compris ton dernier message, Systool...Tu veux dire que tu n'es pas encore diplômé ? Tu sais, ça n'est pas grave en soi... lol... Tout arrive et tout passe...Bises et bonne année 2007 à toi et bonne chance pour tes examens qui, je le sais, sont longs et pénibles...

Systool 27/12/2006 19:17

Quelqu'un qui me juge comme une victime alors qu'il ne me connait pas après m'avoir insulté de la sorte... non, je ne repasserai pas sur ton blog, désolé. Et c'est bien la première fois que j'écris cela à un bloggeur.Comme quoi, tu as encore du chemin à faire également, quand tu notes JOURNAL INTROSPECTIF POUR GRANDIR...Je souhaite juste une chose, c'est te rencontrer un jour par hasard et te montrer que je suis un médecin compétant et attentionné...SysTooL

Elena 27/12/2006 20:20

Tu es déjà diplômé ou tu es en train de passer tes examens finaux ?Tu te dis médecin alors que tu te dis, sur ton blog, étudiant en médecine... ça n'est pas la même chose. Tu sais, mon premier métier m'a appris à être très rigoureuse... peut-être trop, je l'admets...Il me semble que j'ai du toucher des points sensibles chez toi. Je conviens que je ne t'ai pas vraiment ménagé...Je sais que j'ai encore beaucoup de chemin à faire, par contre, et peut-être à la différence de toi, je sais le reconnaître...Et pour finir, ne perd pas ton temps à vouloir me convaincre de tes compétences médicales : réserve cela à tes futurs patients, ils en auront plus besoin que moi.Bonne continuation à toi ! Et sans rancune  pour ma part !

SysTooL 27/12/2006 18:12

Tu aimes bien jouer sur les mots... tu sous-entends que je suis comme certains médecins et vu que l'insulte m'a touché, je réagis et tu dis que je m'y identifie... ce n'est pas très fair play... avoue-le...Et sinon, oui, je reviens car je n'aime pas lire des choses injustes sur mon compte... même si l'avis des autres ne m'empêche pas forcément de dormir...Je passe sur ton blog pour émettre un commentaire, tu me dis que tu aimerais mon avis et dès que je donne quelques infos, je passe pour un imbécile qui soigne des machines, qui généralise et qui de toute façon n'y connait rien... c'est un peu fort, tout de même... je me demande ce qui m'a pris de vouloir te donner un petit "coup de main"SysT

Elena 27/12/2006 18:29

Tu as l'art, je crois, de la victimisation, SysTool... Soit !C'est vrai que j'avais besoin d'un avis éclairé pour m'aider à y voir plus clair moi-même. Mais, malheureusement, je n'ai pas trouvé dans tes commentaires de quoi m'éclairer justement... Tu m'as répondu comme si tu étais très compétent en la matière puis ensuite, tu t'es rétracté reconnaissant ta position de simple étudiant en médecine ou de futur tout jeune diplômé qui s'en remet entièrement aux propos tenus à ses cours par son professeur...Bref, j'ai été un peu déçue, je te l'avoue... et je n'ai pas senti que la façon dont u as voulu me donner un coup de main était la bonne, désolée encore...À bientôt ?