Sur le respect : cas particulier...

Publié le par Elena

Artiste inconnu

Pour faire suite à mon article précédent, je voulais prendre un cas particulier dans lequel je trouve difficile de trouver le juste milieu en ce qui concerne le respect. Cette situation est la suivante :


Un couple (homo ou hétéro, peut-importe). Deux partenaires qui s'aiment forts.

Pour l'un d'entre eux, les valeurs de la fidélité et de l'exclusivité au sein du couple sont très importantes. Sa vision idéale du couple est un couple unis et qui se satisfait mutuellement dans une relation fidèle et exclusive au sein de laquelle il trouve ainsi une certaine sécurité.

Pour l'autre, la liberté de faire de nouvelles rencontres est essentielle à son équilibre et à son bien-être. Ou encore, si la personne est bisexuelle et plutôt ouverte et qu'elle ressent le besoin de satisfaire sa bisexuelité. Sa vision idéale du couple est un couple libre qui s'autorise et autorise l'autre à faire de nouvelles rencontres tout en instaurant un cadre à respecter pour cette liberté.

Auncun des deux partenaires ne souhaite rompre la relation de couple car il y a beaucoup d'amour entre les deux.

Comment faire pour trouver un compromis qui satisfasse les deux partenaires en ce qui concerne leurs valeurs, mais aussi pour que tous les deux se sentent respectés et trouvent une certaines sécurité au sein de leur couple ?

Merci pour vos partages, toujours passionnants !

Publié dans Réflexions...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lancelot 20/12/2006 02:02

Tut tut mais que tu as l'art de paraphraser !!! Le mot de la fin c'est par rapport aux autres pas à toi ma chérie. D'accord d'ac ?Je t'avais déjà dit que j'aime bien passer tout en dernier et pouvoir faire une synthèse hors des émotions de la discussion.Et puis attention de ne pas non plus comprendre selon ce que tu as envie d'entendre ou de lire. Je prends un autre exemple:A un moine qui tue une cignogne un quidam lui demande pourquoi ? Il lui répond: je tue une cigogne mais je sauve la vie d'une bande de poissons qui sont dans cet étang.Le fait de tuer est mauvais, mais si on le fait avec une intention pure, il n'y a pas de mal comme il n'y a pas de bien. On fait ce que l'on pense qu'il est bien de faire.Mais ne peut s'improviser Maître Zen ou moine qui veut.

Elena 20/12/2006 09:02

J'adore te taquiner, Lancelot ! Alors d'accord, j'ai compris le sens que tu as voulu donner à ton mot de la fin.Et puis tu as raison, souvent je fais ce que tu dis :"Et puis attention de ne pas non plus comprendre selon ce que tu as envie d'entendre ou de lire."Mais je pense que c'est humain et le fait que tu me le rappelles me permet d'en être encore plus consciente.Par rapport à l'histoire que tu apporte, je ne la connaissais pas. Par contre, je connais très bien cette notion très importante de l'intention de l'acte et je sais qu'on peut tuer avec une bonne intention.Bises et à bientôt !

lancelot 19/12/2006 00:16

A moi le mot de la fin.A a peut être fait un travail sur elle même mais à travers ses déclarations, je ressens qu'il y a encore pas mal à creuser. Il ne suffit pas de dire j'accepte. Il faut voir quand B revient de chez son 2è partenaire, est ce que A se sentait encore bien à ce moment là ? Les perceptions dans son corps ? De la crispation ? Où ? De la tension ? Des pensées négatives ? Tous ces sentiments à capter au moment opportun. Malheureusement la colère la jalousie tous ces sentiments viennent comme une brume boucher notre vision pénétrante de la vie. Et c'est le commencement des soucis, des souffrances.B a aussi fait son travail mais pas à fond. Si c'était vraiment le cas, pourquoi se faisait elle toujours la bile à propos de ce que pense A  à son sujet ? Un besoin à combler impérativement allié avec un ressentiment de culpabilité une fois ce besoin rassasié. On peut aimer deux personnes et être pur. Tout se passe dans la tête.Oui, oui, c'est pas évident de faire, je le sais bien.

Elena 19/12/2006 20:06

Coquin, tu sais que c'est moi qui ait le mot de la fin car j'essaie de répondre à tout le monde à moins que tu ne souhaitais pas de réponse à ton commentaire auquel cas tu pouvais me le dire... et peut-être que j'en aurai tenu compte... hihihiihh...Sinon, tes réflexions sont vraiment intéressantes et il y a du juste. En effet, tout le travail sur soi n'est pas fini, bien au contraire, ni pour A ni pour B.Et merci pour ta phrase que j'ai forcément noté : "On peut aimer deux personnes et être pur"Bises et à bientôt !

domi 18/12/2006 21:02

Quelle chance j'ai, vous me répondez toutes les deux, vous êtes très touchantes et je respecte vraiment vos idées et vos choix, pour ma part, et quoique j'en pense, je suis sûre d'une chose, c'est qu'un grand amour sincère et très fort vous unit toutes les deux et je ne peux vous souhaitais que du bonheur amicalement DOMI

Elena 19/12/2006 20:07

Merci pour ton joli message très ouvert, domi !Bises !

Marie vie 18/12/2006 18:45

Bonsoir Domi,Voilà j'ai un moment pour répondre et donner mon point de vu.Je suis au départ quelqu'un d'exclusive, j'aime une seule personne à la fois. Mais il y a des personnes différentes de moi, bien sur cela est difficile à comprendre.Quand j'ai su que Elena voyait régulièrement un homme cela ma fait un choque, nous en avions déjà discuté plusieurs fois avant que cela arrive, et chaque fois je lui est dis que si elle me trompait je la quitterais sur le champ.Et bien à mon grand étonnement cela ne sais pas du tout passer comme cela !! Je suis la première surprise. Quand je l'ai su j'ai décidé de continuer mon histoire avec elle, car je l'aime très fort et je ressens aussi toujours son amour pour moi.Bien sur il y a des moments très difficiles, mais cela fait partie de la vie. Au début c'étais très dur pour moi, l'énergie de l'homme quand elle revenait de chez (lui), le faite de savoir qu'ils ont couché ensembles, qu'il l'a touché....c'étais l'horreur. Mais aujourd'hui, cela va mieux, je fais un travail sur moi...je suis bien avec mon amoureuse....Voilà un peu ma pensée, bien sur je ne parle que en mon nom. Je pense sincèrement que tant qu'on ne vis pas une situation dans le vrai, on ne peut pas savoir notre réaction, même si on est convaincu que cela serais impossible.A bientôt

domi:0058: 18/12/2006 11:01

Ma chère Elena
Ce que tu ne comprends pas ou "que tu ne veux pas comprendre" - sourire - parce que pour toi ce serait impensable, c'est que certaines personnes comme moi, ne conçoivent pas le fait de partager un amour, pour te donner un exemple : je n'aurai jamais pu sortir avec un homme marié ou divorcé avec des enfants, car pour moi ce ne serait même pas pensable ; et je t'assure (parce que ça m'est déjà arrivé), je préfère partir plutôt que devoir partager; biensûr que tu souffres au départ, mais après la vie prend le pas sur ta douleur et tout rentre dans l'ordre. En plus, l'amour est quand même basée sur la confiance dans un couple et si tu n'as plus confiance en la personne que tu aimes alors pourquoi continuer ... Je regrette vraiment mais c'est ma façon d'être et comme toi, je ne changerai pas d'idée parce que je suis quelqu'un d'intègre ... Tu vois je suis mariée depuis 19 ans maintenant, mon mari est tout pour moi, mais il sait que si j'apprends un jour qu'il a une autre femme et bien je partirai, je ne pourrai plus vivre avec lui, il aura marché sur mon coeur et quand tu brises le coeur de quelqu'un, il n'y a plus rien à faire. Voilà, comme je te l'ai dit, je souhaite vraiment que vous trouviez un équilibre... mais il dépendra entièrement de Marie je pense !!! bisous à toutes les deux et bonne semaine

Elena 18/12/2006 17:36

Tu sais domi, je suis humaine comme tous ici et je suis aussi jalouse  et possessive à mes heures...Je comprends tout à fait ton point de vue et ce que tu imagines pouvoir ressentir si ton mari ton trompais. Mais tu sais, il y a parfois une différence entre ce qu'on imagine de la réaction qu'on pourrait avoir et la réaction que l'on a lorsque ça nous arrive vraiment.De plus, la liberté étant une de mes valeurs fondamentales, je sais qui si Marie, que je n'empêcherais jamais de vivre autre chose en dehors de notre couple, m'annonçait qu'elle avait une histoire en dehors de notre couple, je ne dis pas du tout que je ne me sentirais pas blessée ni jalouse ni possessive ni autre chose. Seulement, j'ai décidé de travailler sur moi parce que je ne supporte pas l'idée qu'une personne appartienne à une autre et la seule chose qui m'importerait serait de savoir si elle m'aime encore et si elle souhaite encore continuer à vivre et à construire avec moi.J'aime l'idée de l'amour libre. Selon moi, chacun doit  être libre d'aimer qui il veut. Cela ne remet pas en question le couple de base mais celui-ci doit être solide et uni par un profond amour et un désir commun d'avancer ensemble et de travailler sur soi.Marie est comme toi à la base : très entière et exclusive. Et pourtant, tu vois, notre amour existe toujours. Elle sait que je n'ai pas eu une relation en dehors de notre couple pour lui faire mal. Pas du tout. Cela était en moi et j'ai eu envie et besoin de le vivre.Mais voilà, tout le monde est différent et c'est cela qui fait la richesse des échanges humains.Merci à nouveau pour ton partage et à bientôt !