Fin...

Publié le par Elena

Peinture de Odile de Schwilgue (site)

Aujourd'hui, je l'ai vu, lui, mon homme.

Notre histoire est terminée. Finie.

Trop déstabilisante, trop insécurisante, trop mouvementée...

Il ne supportait plus le secret, cette non-relation...

Je ne supportais plus l'incertitude...

À la dernière rencontre annulée, quelque chose s'est cassé en moi : je ne supportais plus ces va-et-vient, ces un jour oui, un jour non. Notre histoire touchait à sa fin... il a rencontré une fille et il y croit.

Il a voulu qu'on se voit... une dernière fois... Il voulait qu'on se parle, qu'on se dise en face qu'on ne se verrait plus... Dans ce restaurant, on a parlé... je n'ai pas tout compris ce qu'il m'a dit, comme souvent, mais j'ai senti, au fond de moi, un tournant. En face, l'un de l'autre, on a meublé. Je me suis rendue compte qu'il a aussi trouvé son compte pendant un temps dans notre relation inofficielle, je n'étais pas la seule à l'avoir "utilisé". Puis sa copine actuelle l'a appelé, il a parlé. J'ai appelé mon amie, pour l'entendre... son amour si fort, si entier et si intègre...

Et mon amie est toujours là... elle me supporte (dans tous les sens du terme). Après le repas, je l'ai rappelée... Elle m'a écoutée, si respectueuse, si aimante... et moi, j'ai honte, j'ai mal de lui faire subir tout ça, j'en suis si triste...

Je me sens insupportable... avec le sentiment qu'elle seule arrive à me supporter, à supporter qui je suis...

Et je commence à me demander avec ce que je ressens, dans mon coeur, comment vivre ma bisexualité... sans faire souffrir... : renoncer à mes désirs ? ou être amenée à quitter mon amie pour pouvoir les vivre ?

Avec lui, je me rends de plus en plus compte que ce qui m'attire chez l'homme est uniquement sexuel et fusionnel. J'ai eu des sentiments, mais j'ai de la peine à dire qu'il s'agissait vraiment de sentiments amoureux... en tous les cas, ils n'ont rien à voir avec ce que je ressens pour mon amie, que j'aime du plus profond de mon coeur...

Mais j'ai parfois l'impression d'être une obsédée sexuelle... j'aime tellement faire l'amour, ça m'apporte une telle joie, un tel bien-être, que je n'arrive pas à m'imaginer me passer de l'homme, ni de la femme, complémentaires. J'ai même des pensées d'autres femmes, des fantasmes, comme si je voulais explorer la planète entière et être ouverte à toute nouvelle expérience... J'ai beaucoup de mal à m'imaginer fidèle toute ma vie...

Que c'est difficile... j'aime mon amie, j'ai besoin d'elle aussi... mais j'ai peur, peur de devoir me restreindre, m'enfermer et ne plus vivre... arrêter de vivre pour lui plaire, la satisfaire, la rassurer... ne plus être moi avec mon désir obsessionel de liberté...

Publié dans Bisexualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

DiDoU 10/12/2006 23:21

J'imagine que ça ne doit pas être évident tout ça...Au moins, vous vous aimez toutes les 2, et ça, ça peut être plus fort que tout.Pour le reste, c'est peut-être à vous deux d'essayer de trouver un semblant de compromis... Etre en couple c'est aussi ça... faire des concessions sur certaines choses... et malheureusement, dans cette situation, il faudra bien qu'il y en ait une de vous 2 qui en fasse une...Pas facile... mais longue vie à votre amour ;)

Lancelot 07/12/2006 23:42

Pour ma part, quand ça m'arrive, je regarde tous ces "pulsions" et "désirs" en tant que dhamma, avec la vision pénétrante. Si j'ai la possibilité, je me mets sur mon zafou, sinon je cherche un coin tranquille, je m'assieds et je me concentre dessus, les yeux fermés. Je laisse ces "pulsions" et "désirs" venir, se développer, puis … repartir ...
 
Parallèlement, je note bien tous les phénomènes du corps, des sensations (agréable, désagréable, neutre), de l'esprit ainsi que les dhammas.
 
Je n'y arrive pas du premier coup mais avec le temps et la volonté j'ai pu obtenir, de temps à autre, par cette méthode, une relative sérénité de l'esprit.
 
Et puis acceptes toi telle que tu es avec tes défauts et tes qualités. Vis le moment présent ici et maintenant et prends ce qui vient à toi, accueille les, regarde les croître et partir.
 
Tout est impermanence, la vie, les humeurs, nos sentiments vis-à-vis des autres. Il faut accepter toute chose quelque qu'elle soit sans jugement de valeur.
 
PS: on peut être différent et être ensemble, l'essentiel c'est d'avoir des choses en commun à partager.

Elena 08/12/2006 12:40

Tu sembles acoir une bonne pratique de vipassana et l'avoir bien intégré à ta vie quotidienne ! Chapeau !Merci pour tes conseils, je pourrais essayer de les appliquer et voir...À bientôt !

patrick chapiro 07/12/2006 23:09

ET, moi je te dis...que tu as agi avec courage....et dignité....pourquoi les femmes qui veulent avoir l'égalité sexuelle avec les hommes seraient -elles des "obsédées"  ou des "salopes"..!!!...
"L'Accoutumance  hébète les sens....!!! "MONTAIGNE..!!!
VIS.....on n'a le droit qu'à une vie....tu as le courage,et l'honneteté  de ne pas te  cacher..!!  et  tu  serais  coupable....ben ..NON
comme  disait  COLUCHE.." je m'escuse mais MERDE..!!"
je t'embrasse  tres  tendrement;Patrick C.

Elena 07/12/2006 23:23

Ouaah ! Je sais que sur ce sujet, tu me comprendras toujours, Patrick ! C'est chouette !Bises...

irene 07/12/2006 16:21

Ne la quitte surtout pas, votre amour est trop fort. plus fort que tout le reste. Vivez cet instant unique et merveilleux, je ne vous en aime que plus toutes les deux.

Elena 07/12/2006 18:42

Quel joli message de ta part, irène ! Merci !C'est vrai que nous nous étonnons nous même d'être encore ensembles après tout ce que nous vivons... mais nous ressentons tellement d'amour l'une pour l'autre qu'il fait que nous sommes encore là, en couple, avec plein d'amour ! La vie est parfois incroyable !Bises...

kaleyd'o 07/12/2006 14:41

Je suis de retour Elena. Je recommence à mes lectures, en m'évadant dans ton univers. Je comprend à ma manière tes hésitations, tes envies. De mon côté je te souhaite vraiment bon courage. Mon ancien copain (Lui) était un libertin, et moi je l'ai très mal vécu, car je ne l'étais pas. J'espère que vous allez vous en sortir, Marie et toi, sans trop en souffrir.  Je vous envoie les meilleures de mes pensées.Bizz.

Elena 07/12/2006 18:39

Contente de te revoir par ici, kaleyd'o !Je pense que tu comprends parfaitement ce que peux ressentir Marie... que c'est difficile d'être si différents... Merci pour ton soutien !Bises et à bientôt !