Quelle est l'issue ?

Publié le par Elena

Une différence d'opinion, tableau de Sir Lawrence Alma-Tadema (site)
 
Aujourd'hui, c'était tendu entre moi et ma compagne, ce qui me mène à me poser beaucoup de questions sur les différences.

Nous avons des personnalités et des visions de la vie, sur certains point, totalement différentes. Et le point central de ces différences concerne la vie de couple et l'intimité.

Je suis plutôt une personne qui a besoin de se sentir libre et qui aime la nouveauté, le changement, la découverte, et j'inclus là-dedans éventuellement le domaine de l'intimité. Je pourrais être de nature volage, quoi que pas à l'extrême, mais une aventure ne me déplait pas, au contraire. Et ce mode de vie ne remet pas en question la stabilité de ma vie de couple avec mon amie que j'aime par-dessus tout. Pour moi, être infidèle n'est pas un problème, mais plutôt une façon de vivre, ni meilleure ni moins bonne qu'une autre, simplement la mienne, en accord avec qui je suis. D'aiileur, le mot même d'infidèle, très connoté négativement, n'est pas celui que je préfère. Je parlerais plutôt de désir de couple libre.

Ainsi, mon idéal de vie serait peut-être de vivre avec la femme que j'aime, mon amour, et de pouvoir avoir à côté, si cela se présente, la possibilité d'autres relations intimes.

Mais, mon amie ne voit et ne ressent pas les choses ainsi. Pour elle, la fidélité est une valeur essentielle pour la stabilité et la sécurité du couple, ce que je peux aussi comprendre.

Alors mes questions sont les suivantes : comment pouvoir continuer notre histoire en étant si différentes sur ce point central et sans faire souffrir l'autre ? Comment faire que l'une et l'autre se sentent bien alors qu'elles trouvent la paix dans des situations différentes ?

Pour moi fidélité est synonyme de prison, de perte d'énergie vitale, de contrainte, de possession...
Pour elle, fidélité est synonyme d'amour et de sécurité...

Pour moi, couple libre est synonyme de vie, d'échange, de partage, de découverte, de joie et de liberté, de respect de moi...
Pour elle, couple libre et synonyme de souffrance, de manque d'amour, d'irrespect...

Et pourtant l'amour est si fort entre nous...

Quelle est l'issue pour abolir les souffrances ? quel serait le compromis idéal ?

Parfois, je n'en vois pas l'issu, ne voulant pas céder mon besoin de liberté, et elle ne voulant pas céder son besoin de sécurité...



Publié dans Au jour le jour...

Commenter cet article

ambre 29/11/2006 18:31

c'est un "problème" qui se pose dans bien des couples mais la plupart du temps on ne prend pas le temps d'en parler avant
on en parle après quand les dégâts sont faits
mon mari est extrêmement jaloux et possessif mais je n'en souffre pas car de cette façon je me sens reconnue et aimée
une autre se sentirait "possédée" ou comme un objet
à ++

Elena 29/11/2006 20:04

Comme tu as raison... tout dépend de comment on vit les choses dans des situations similaires. Moi, j'ai un besoin presque maladif de me sentir libre et non possédée, et j'ajouterai que je ressens une certaine jouissance justement à ne pas être possédée... jouissance malsaine ? Certainement quelque part, comme une vengeance en direction de ma mère...Rien n'est simple...Merci pour ton partage, ambre... et à bientôt !

lapetitecerisesurlegateau 29/10/2006 18:58

Votre rencontre n'est pas le fruit du hasard. Elle est le signe d'un bonheur possible puisqu'il me semble être vécu comme tel, mais sa 'difficulté' constitue également une opportunité d'évolution pour l'une et l'autre. Comment se fait-il qu'une fervente de l'amour libre et une fervente de l'amour fidèle se retrouvent ensemble ? Il y a peut-être là un travail à faire chacune de votre côté, l'une pour lâcher un possible besoin de possessivité et l'autre, pour apprendre que la liberté se trouve davantage dans la tête que dans les faits (et notamment pour toi Elena, de te débarrasser d'une apparente projection de la peur d'être prisonnière de quelqu'un d'autre). Le point central de vos différents porte sur le fusionnel ou l'excès d'indépendance. Serait-il possible de faire évoluer cette magnifique relation vers quelque chose de moins dual et de plus unitaire ? Rien n'est ni noir ni blanc. L'amour absolu voit deux différences amorcer un 'projet sentimental' commun sans fusion ni excès d'indépendance. Plus il va dans le sens de l'équilibre (et non pas de la monotonie) et plus il devient durable. il y a, à mon sens, un travail lié à vos histoires respectives. Je vois tant de remises en question, vous êtes déjà les bâtisseuses de votre amour. Cela ne peut qu'aboutir à un terrain d'épanouissement commun...grâce à votre ouverture et à votre sens de l'écoute et du respect de l'autre. C'est ce que je vous souhaite à toutes les deux. Affectueusement, Petite cerise. P.S. : ceci n'est qu'un avis, il n'engage que moi...
 

Elena 29/10/2006 20:20

Ce n'est que ton avis mais je le trouve très pertinent et lucide ! Alors ne te gêne pas sur les prochains articles. Quelque part, nous avons conscience de nos excès : de possessivité pour Marie et de désir de liberté et de peur d'appartenir pour moi, et du travail que nous pouvons faire ensemble, dans notre couple, sur les raisons de ces excès... mais conscience ne veut pas dire que tout est facile derrière. Les sentiments sont là, celui de l'insécurité et de la peur pour Marie, et celui de l'angoisse d'être possédée pour moi. Voilà les origines de nos fonctionnement et ce sur quoi, je crois, il faut nous pencher. Cela vient vient, cela parait évident, de nos enfance et en particulier de nos relations avec nos mères respectives. Cela a engendré des blessures, voir des traumatismes. Arriverons nous à les dépasser ? À les guérir ?Et pour ma part, comment admettre ner plus vivre ma bisexualité qui me plaît tant ?L'avenir le dira...Merci beaucoup pour ton commentaire... toujours bienvenu...À bientôt !

Jean Christophe Bataille 29/10/2006 11:56

Je m'exprimerai de façon générale car on ne peut se substituer à personne. Le couple au départ relève du hasard de la rencontre et des premiers temps de fougue amoureuse. Sa durée sur le long terme dépend d'une alchimie complexe parfois déroutante et sa pérennité est par conséquent bien aléatoire.

Elena 29/10/2006 12:08

Tout cela est bien complexe, comme tu dis... et le mystère de la vie fait que nous nous aimons encore, malgré toutes nos différences ! N'est-ce pas miraculeux ?

domi 29/10/2006 10:26

Pour ma part, je suis comme Marie, très exclusive en amour, je ne pourrai pas accepter que mon marie ait une autre aventure, je souffrirai trop et je préfèrerai partir que d'être conciliante. Mais chaque couple à sa propre histoire et les conseils seraient bien surperflus de ma part, mais je pense que Marie doit t'aimer très fort pour accepter tes aventures, vivez le présent et laissez faire le temps ... la solution se présentera peut-être tout naturellement à vous bisous @+

Elena 29/10/2006 10:38

Merci, domi, pour ton témoignage. Je comprends aussi ton point de vue et le respecte.

kéline 29/10/2006 07:58

Vous êtes l'une et l'autre sensibles, aimantes, intelligentes, vous trouverez je l'espère votre solution sans trop de frustrations; Mais il n'y a pas de modèle idéal à généraliser;  le couple est un perpétuel devenir et rarement un long chemin tracé d'avance.Je vous souhaite sincèrement d'être heureuses

Elena 29/10/2006 09:38

Quelle belle sensibilité dans tes propos, kéline, et quel respect... Merci !