Homo / bisexualité et religions... au secours !

Publié le par Elena



Le blog de mon amie est envahit, sur son article "L'homosexualité et la Bible" par des évangélisateurs de tout poil qui ne se lassent pas, sous une apparente bonne volonté et un esprit de compassion qui leur appartient, de déverser leur homophobie sous prétexte de bonne volonté références incontestables à la Bible !

J'ai envie de hurler : au secours !!!

J'admets que le texte de l'article est un brin provocateur, bien que le fond soit militant grâce à un ton très humoristique, mais de là à jusitifer un tel acharnement contre les homosexuel(le)s, c'est fatiguant !!!

Je suis fatiguée de cette intolérance, de cette homophobie, justifiée à l'aune de leur interpétation très personnelle de la Bible. La polémique ne m'intéresse pas, mais malgré moi, je rentre dans ce jeu de me sentir obligée de me justifier auprès de ces personnes sans coeur et qui stimatisent les homosexuel(le)s comme ils ont envie de les voir, c'est-à-dire comme des personnes déviantes et qui souffrent.

Y'en à marre !

Marre de devoir se justifier !

Marre de devoir polémiquer !

Marre de parler à des personnes qui n'écoutent que ce qu'elles veulent, qui n'entendent rien, qui sont bornées dans leurs croyances et surtout complètement aveuglées par leurs peurs !

Ce désir perpétuel de reconnaissance me fait souffrir, j'en ai marre ! Je devrais m'en foutre ! Je devrais vivre sans m'occuper de toutes ces personnes qui se confortent dans leur idées préconçues et de bien-pensants et qui sont certaines d'ainsi acheter leur paradis au détriment de nous autres, pauvres diables...

Fichez-nous la paix, inquisiteurs du XXIème siècle ! Et occupez-vous plutôt de faire le ménage chez vous et de débarrasser vos églises de tous ses déviants, pédophiles et autres, que vous mettez tant de soins à cacher et à protéger !

Publié dans Bisexualité

Commenter cet article

Krystel 07/09/2008 19:42

Bonjour, je suis d'accord avec toi.Ras le bol de tous ces homophobes et autres esprits qui sont dérangés par les personnes différentes d'elles...Je suis actuellement dans un phase de doute sur ma sexualité, j'ai des amies qui sont homosexuelles et ça ne me gêne pas le moins du monde et récemment j'ai rencontré une fille pour qui je craque completement, je l'aime mais notre amour est impossible à cause de la distance et d'autres choses plus compliquées...Enfin tout ça pour te dire qu'il y en a ras le bol des gens que ça "dérangent" ... Je trouve que les hétéro ont beaucoup plus de probleme que les bi ou homo. On dirait qu'ils s'assument meme pas .. pff enfin bon..Je continue avec plaisir la lecture de tous tes articles qui m'envoutent depuis le debut.Amicalement Krystel

Elena 07/09/2008 21:02


Salut Krystel !

Merci pour ta visite et ton témoignage. Je pense que sur le sujet de cet article, on se comprend sans se parler.

Je te souhaite de trouver véritablement qui tu es et qui tu aime et de pouvoir t'épanouir telle que tu es.

À bientôt !


Yog 23/10/2006 11:07

J'aimerai juste aborder un point qui me semble important au sujet de la Bible. J'ai lu l'article et les réactions sur le blog de ton amie. Il est vrai que les personnes attachées à la Bible me semblent être dénuées de compréhension et de sensibilité. Mais, en lisant les réactions, j'assiste à une bataille sur l'interprétation de la Bible. Pourquoi une telle bataille ? Peut-être parce que les différents partis admettent pour acquis que la Bible est un livre de sagesse, une sorte de référence absolue. Or, cet ensemble de livres a été écrit par des hommes, pour des hommes. En faire une parole non-discutable, quelque soit l'interprétation, c'est entrer dans une guerre sans fin. Ce que dit la Bible ne m'intéresse pas. Ce qui m'intéresse est de voir à travers l'esprit critique et le recul, les choses telles qu'elles sont et non pas sous le prisme d'un conditionnement d'un livre.De plus, la Bible est l'exemple typique de contradictions flagrantes. Donc, à mon sens, ce n'est pas un terrain fertile pour des discutions constructives.Maintenant, je pense que chacun a le droit de mener sa vie comme il l'entend. Juger autrui, c'est voir l'autre à travers son propre conditionnement et lui donner une valeur absolue. A mon sens, c'est une vision erronée. Le plus important, c'est que les gens parviennent à vivre heureux avec leur mode de vie qui leur est propre. Le problème survient lorsque quelqu'un veut imposer sa façon de voir aux autres. Dans ce contexte, on assiste bien à une diabolisation des homosexuels par des gens soit-disant bien pensants persuadés par un livre qu'ils sont des élus divins et qu'ils vivent selon une hypothétique parole divine. Face à de telles personnes, il n'y a aucun dialogue possible. AmicalementYog

Elena 23/10/2006 21:58

Merci pour ton éclairage différent mais très pertinent sur la question, yog.

Kevin 22/10/2006 23:06

Au moins c'est clair! Je vais tâcher de répondre dans l'ordre. D'abord, que tu ne sois pas d'accord (si jamais je réponds oui quelque part) ça ne me pose pas de problème : le fait que tu ne sois pas d'accord impliquerait que j'aie le droit d'un avis contraire au tien, et ça me rassure car mon souci est que justement, parfois, on croirait qu'il est interdit d'avoir un avis contraire. C'est mon point. Après dans la vie il y a souvent des désaccord ce n'est pas grave si j'ai le droit à MON avis.
Ensuite dans l'ordre : juge de ce que les gens ont "droit" de faire? Pour moi il n'est pas question d' "avoir le droit", il est question de : que penser de. Bien sûr que tu as le droit, mais "avoir droit" n'exclut pas la question de "quelles questions ça pose". Donc : pas de sujet à ce stade. De plus je suis juge de personne, je ne prétends vraiment pas être un modèle, loin de là. Et tu noteras que je ne mets nulle part ma vie privée dans la discussion - imagine que je sois moi-même homosexuel?
La liberté? Vaste programme, car en société la liberté ne signifie pas "tout pouvoir". Tu sais je suis libre de fumer et boire (et j'y tiens) mais je sais aussi que mon cancer ce sont les autres qui cotisent à l'assurance maladie qui m'en paieront les frais médicaux. Donc, la vie en société oblige à réfléchir sur la liberté de chacun.
Les préceptes moraux? Je vais être très franc : je m'en bats les couilles ce n'est pas mon problème.
Etre supérieur par ma sexualité? Ma pauvre si tu savais, sur ce sujet là encore je me garde de donner des leçons. Chacun sa merde en la matière.
Peur des homos? Ridicule. La peur n'est jamais un sentiment rationnel et je me méfie des gens qui ont peur à tout bout de champ, ce n'est pas un signe de grande finesse ou de grande tolérance.
En revanche, oui. J'oppose raison et sentiment. J'en ai marre des gens qui ramène leur cas perso dans toute réflexion politique ou sociale. Je mets mon cas à part je te l'ai dit. Que je sois homo, hétéro, bi ou asexuel n'est pas le sujet. En revanche, l'organisation sociale, le communautarisme qui laisse penser que les "homos" méritent un traitement d'exception du seul fait qu'ils soient homos je refuse. Le concept de culture homo, d'endroits homo, me parait communautariste, sectaire. L'adoption par les homos? On n'en sait pas assez sur les conséquences pour la psychologie de l'enfant pour que j'accepte qu'on joue aux apprentis sorciers. Les avantages fiscaux au mariage homo sans les contraintes ou avantages à la société qui iraient avec? Eh bien non, si t'as des réducs d'impôts c'est parce que tu compenses ailleurs pour la société.
Sur ces sujets j'exige mon droit à avoir un avis. Quitte à en discuter, quitte à en changer. Mais je me laisserai pas influencer par mon cas perso, celui de potes ou celui de je sais pas qui. Ce n'est pas inhumain, c'est réfléchir en homme responsable, c'est assumer les conséquences des choix et des actes. C'est tout! Le reste, les mal être, les soucis, c'est une autre question (tout aussi importante) mais qui coulent de source par amitié, par fraternité. Rien à voir avec le fait d'avoir un avis!
Tu vois ce que je veux dire? (désolé il est tard j'écris sans relire)

Elena 23/10/2006 21:57

Prétendrais-tu être suffisament éclairé pour être habilité à avoir une opinion sur tout et tous ???Ce sont gens qui pensent sur tout et qui ont une opinion sur tout qui sont les plus dangereux et les plus intolérents. Et si tu te contentais simplement d'aimer sans juger et donner ton opinion ?Et en ce qui concerne la peur, c'est une émotion, et on ne demande pas à une émotion d'être rationnelle, c'est stupide. Une émotion et une émotion. Et pour pouvoir décider de choses, choisir, il ne faut pas se concentrer uniquement sur le mental, partie de l'être qui à l'air dominante chez toi, mais aussi tenir compte des sentiments et émotions des gens, partie de ton être dont j'ai le sentiment qu'elle un un peu atrophiée et niée... On ne peut pas couper l'être humain et ne choisir que la partie qu'on préfère et avec laquelle on est le plus à l'aise...Et puis en ce qui concerne l'adoption par les homos, ceux-ci sont déjà parents autrement et la société sera bien amenée un jour à reconnaître leur rôle de parents.Et pour finir, qui te parle d'accorder plus de droit aux homos ??? Il ne demandent que l'égalité de traitement. Aurais-tu peur de perdre tes privilèges d'hétéro ?Alors personne ne t'empêchera jamais d'avoir un avis... mais je plains éventuellement ceux qui auront à l'entendre de ta bouche "rationnelle plutôt qu'émotionnelle"...

Kevin 22/10/2006 18:30

Je n'ai pas lu l'article en question ni les réactions.
Sur l'homophobie, sans Bible ni crainte ni je ne sais pas quoi, ma seule question reste : a-t-on le droit d'avoir un avis, rationnel, fondé et critique sur l'homosexualité? Où alors est-ce le seul comportement humain que l'on n'aurait pas de droit de discuter?
Je n'en ai après personne. Et j'avoue que je ne suis pas concerné par le sujet. Mais entre ton discours et celui d'homophobes hargneux et craintifs, je me demande s'il y a encore une place pour la réflexion rationnelle, voire pour la critique. J'ai tendance à considérer que sans blesser qui que ce soit on a le droit de discuter de tout, et qu'à l'inverse tout le monde devrait pouvoir discuter de tout sans se sentir personnellement visé parce que l'on aborde tel sujet!

Elena 22/10/2006 18:50

Qu'entends-tu par "avoir un avis" ??? et de plus "rationnel, fondé et critique"???Si, par ton avis, tu te poses en juge de ce qu'ont droit ou non de faire ou de vivre les homosexuels, alors je ne suis pas d'accord. Si, par ton avis, tu ne respectes pas la liberté d'aimer de chacun et de mener sa vie comme cela lui semble bon pour lui, alors je ne suis toujours pas d'accord.Si, par ton avis, tu émets des préceptes moraux pour culpabiliser les homosexuels, ou encore les dénigrer, les blesser, les humilier dans leur être, alors je ne suis pas d'accord.Si, par ton avis, tu te poses en être supérieur de par ton hétérosexualité et tu te permets d'inférioriser les homosexuels ainsi que leur donner des leçons de moral et de conduite de vie, alors je ne suis pas d'accord.Si, par ton avis, enfin, tu nies une peur des homosexuels, de leur style de vie "infécond" et dangereux pour la société et la pérénité de l'humain ou encore une homophobie latente camouflée derrière un opinion "rationnelle, fondée et critique" mais totalement inhumaine, insensible et irrespectueuse des différences, alors je ne suis pas d'accord.À toi de savoir où tu te situes, le plus honnêtement possible.

philippe 22/10/2006 12:39

C'est vrai que j'ai un coté alarmiste. J'en suis désolé :(J'ai beaucoup de mal quand il s'agit d'espérer et surtout de croire en une évolution de l'homme dans le bon sens. En tout cas, j'envi ceux qui en ont la force.A bientot

Elena 22/10/2006 13:04

Ne t'excuse pas, Philippe, je comprends aussi ton point de vue et je le partage à moitié. Je ne crois pas en une évolution prchaine de l'humanité, mais j'espère et je crois que le but de la création et de l'humanité est de prendre conscience. Cela prendra le temps qu'il faut mais ce sera long...Bises...