Lui

Publié le par Elena

Cocon ou Tendre moment, peinture acrylique de Brita Seifert (site)

J'ai, ce soir, envie de parler de lui.

Mon homme secret... deuxième personne de ma vie affective...

Je prends le risque de choquer, cela est vrai. Ma situation est totalement hors normes : en couple homosexuel avec un amant fixe en dehors du couple depuis plusieurs mois.

L'appel de l'homme a été le plus fort... je n'ai pu résister. En couple avec mon amie depuis plusieurs années, heureuse avec elle et profondément amoureuse... une autre partie de moi s'est réveillée... et a aussi voulu vivre : ma partie hétérosexuelle.

Voilà ce que je ressens au jour d'aujourd'hui : je me sens double dans mes attirances sexuelles et ressens un profond besoin de vivre et mon homosexualité et mon hétérosexualité. J'aime ces deux parties de mon être, profondément, et n'imagine pas de ne pas vivre l'une des deux...

Le refoulement de cette hétérosexualité, partie intégrante de mon être mais qui m'a fait peur très longtemps, n'étant plus possible avec le temps, un bien-être intérieure s'installant durablement en moi grâce à ma vie amoureuse et de couple très stable et épanouissante. J'ai alors, un jour, décidé, à l'insu de mon amie que j'avais terriblement peur de perdre, de rencontrer un homme.

Annonces... rencontres... et le troisième a été le bon ! Attirance immédiate et instantanée ! Fusion naturelle et sauvage : c'était lui !

Je n'avais rien imaginé par avance, n'étant même pas sûre que mes envies trouvent un écho dans la réalité. Peut-être n'étaient-elles destinées qu'à rester à l'état de fantasmes (comme beaucoup d'hétéros ayant des fantasmes homos et inversément) ?

Jour après jour... semaine après semaine... nous nous sommes vus... en cachette de mon amie et de tous. C'était le premier homme pour qui je ressentais... beaucoup de choses... et notre complicité grandit, basée sur une sensibilité très similaire et proche...

Mon amie a finit pas le sentir et m'a découverte. Drame ! Je me suis effondrée ! Je ne voulais tellement pas la perdre... elle... la femme de ma vie... celle avec qui je veux vivre... tous les jours... chaque minutes... chaque instant... que j'aime si fort...

Et je lui ai fait si mal ! Je lui ai menti ! Je l'ai trahie par lâcheté, j'avais si peur de la détruire, de la blesser, de lui faire si mal... et finalement de la perdre !

Ce n'est pas ce que je voulais... Mais qu'est-ce que je voulais ?? Comment vivre une telle situation ?? Comment ne pas blesser ?

Et lui ? Libre comme l'air... cherchant la femme de sa vie... mais mon coeur est pris, je ne suis pas libre... et il est tombé amoureux... très amoureux... et moi je suis bien avec lui... mais je ne veux pas quitter mon amie : elle est la femme de ma vie...

Et puis, le temps passant, des sentiments sont aussi apparus chez moi... moi qui n'avais jamais ressenti des sentiments de cet ordre pour un homme... déstabilisant...

On a cessé de se voir plusieurs fois car la situation était trop douloureuse une fois pour lui, toujours à m'attendre, puis une fois pour moi, à les voir souffrir lui et mon amie, et puis encore d'autres fois...
 
Mais aujourd'hui, nous nous revoyons.

Ce sont nos moments à nous... seulement à nous... et pour moi ça ne remet en rien en question mon engagement auprès de mon amie.

Alors je vis cette fameuse situation où j'ai des sentiments pour deux personnes, une femme et un homme, même si ces sentiments ne sont pas comparables, mais que je ne peux utiliser qu'un mot pour les deux : je les aime.

Avec le temps, j'essaie de ne pas trop me poser de questions et d'être claire avec les deux personnes de ma vie affective : mon amie est la femme de ma vie et j'aime tellement notre vie ensemble que je ne veux la perdre sous aucun prétexte. Je veux continuer d'avancer et de construire mon quotidien avec elle. Et comme je suis complètement comblée de ce côté, je souhaite continuer de voir, régulièrement, le seul homme de ma vie, tant qu'il trouvera aussi un bonheur et un bien-être dans nos rencontres. Tout cela en sachant qu'un jour, je le lui souhaite puisque je ne peux pas le lui offrir, il trouve la femme de sa vie qui souhaitera partager son quotidien avec lui.

En attendant, nous vivons, moi, mon amie et lui, cette relation secrète au jour le jour... du mieux possible... en essayant de faire souffrir le moins possible... et en se respepctant et en s'aimant le plus possible !

Dialogue... écoute... respect...
 

Publié dans Bisexualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

drine 12/05/2008 11:56

euuuu...c'est re-moi...j'eprouve une certaine culpabilté pour ce que j'ai noté...ça ressemble à un jugement en fait...mais j'essayais seulement de faire avancer le chmilblik...entre guillemet...j'ai 25 ans (donc un tit bébé) mais ton histoire m'a touchée, je suis hetero et en couple depuis 3ans avec mon namoureux, j'ai un grand coeur qui peut aimer pleins de personnes en meme temps mais NON lol je ne veux pas . j'essayais de t'apporter mon ressenti qui s'est à mon gout transformé en jugement (en plus j'ai l'impression que j'ai un peu recommencé........)

Elena 25/05/2008 19:28


Salut drine !

Ne t'excuse pas, j'apprécie que l'on me dise ce qu'on ressent, c'est le but de ce blog et les commentaires me permettent de réfléchir parfois sur des points auxquels je n'avais pas prêté attention
ou que j'avais négligé.

Je tiens tout d'abord à relever un point important pour moi et qui concerne l'idée qu'une personne bisexuelle DOIT choisir, ce que pense très souvent une personne monosexuelle, donc hétéro ou homo
exclusivement. Je ne me sens pas du tout devoir choisir l'homme ou la femme, au contraire, je me sens COMPLÈTE et ENTIÈRE dans cette double attirance qui me compose. Ceci étant posé, je ne
m'imagine pas me couper d'une partie de moi sous prétexte de devoir me conformer au mode de pensée dominant.

Cela n'empêche pas de me poser des questions sur tout ce que tu aborde, comme par exemple mon rôle de princesse entre elle et lui dont je suis absolument consciente, tout autant que de leur
souffrance respective. En ce qui concerne Marie, mon "choix" est fait : c'est la femme de ma vie. Ceci ne fait pas de moi une lesbienne, j'aime toujours l'homme et si un jour j'ai la chance de
rencontrer un homme qui acceptera profondément ma situation et mon choix de vie, alors je serais la femme la plus comblée de la terre. Et pour finir, point de désir d'enfant, après y a voir
longement et profondéement réfléchi... au jour d'aujourd'hui. Je sens que je me suis un peu justifiée... mais rien de grave.

Merci pour ton partage et à bientôt !


drine 12/05/2008 11:44

hello ! beaucoup de respect à ton égard, mais quelques doutent subsistes...analyse : ce que je pense (sans pour autant  juger, que les choses soient claires !!) pour moi à la base la fidelité est une chose primordiale (hetero ou homo) je vais te dire ce que je ressens pour ton histoire amoureuse.je pense que la souffrance est plus grande pour les deux conjoints que pour toi, tu as "le beau rôle" c'est toi "la princesse" et ce sont "tes sujets" .je pense que tu te caches derriere cette bi-sexualité, à cause de la peur...celle de t'investir dans une relation stable (peut-etre en as-tu manqué dans ta jeunesse) en plus tu sais que tu l'aimes à en crever cette Marie (faux ??). pourquoi la faire attendre plus longtemps ? ensuite pour "l'homme de ta vie" tu le laisse esperer une chose qui n'arrivera sans doute jamais (peut-etre attends-tu plus de lui...un enfant...?)je pense que tu n'es pas honnete surtout avec toi-même et que tu souffres de ne pas etre celle que tu aimerais etre...tu n'es pas en accord avec toi...mais  (pour reprendre ton mot, celui qui te correpond le plus a mon gout et que tu ecris souvent) paradoxalement, tu sais ce que tu veux au fond.je pense que ton coté femme-enfant te joue des tours, tu es entre deux mondes, seulement un seul est bon pour ton equilibre...! choisis le bien..............je te souhaite tout le bonheur que tu mérite

cherry 03/07/2007 23:43

Ton blog est très touchant.Je te conseille : sur le bord de la rivière piedra je me suis assise et j'ai pleuré de Paulo Coelho.

Elena 04/07/2007 19:24

Merci pour ton conseil de lecture, cherry, et bienvenue sur mon blog !À bientôt !

moennik 09/10/2006 21:10

superbe    Elena !vraiment je t'admire pour tant de franchise !pour ta liberté d'aimer er de t'affirmer dans tes désirs !Chez moi tout  est tellement flou ....

Elena 09/10/2006 21:34

Merci pour tes compliments, moennik, ils me touchent vraiment et me font très plaisir...Cependant, je ne pense pas mériter autant d'admiration. J'en suis arrivée à un point, dans ma vie, où il me devient presque impossible de ne pas m'écouter. Tout refoulement devient source de mal-être et de souffrance telle que je me trouve sans choix autre que celui de m'écouter.Et c'est ce que j'ai choisi dès aujourd'hui de faire même si cela ne plaît pas toujours ou fait souffrir. J'ai trop souffert de ne pas m'être écoutée et d'avoir voulu me plier aux désirs des autres. Aujourd'hui, j'ai choisi d'être responsable de ma vie et plus de celle des autres, ce qui n'empêche pas l'écoute et le respect, à mon avis.Bonne chance à toi et je te souhaite un peu de lumière dans ce flou d'aujourd'hui...À bientôt !

domi 05/10/2006 15:43


Compliment pour les peinture en illustratiion bisous