Mon neveu... que je ne vois presque jamais...

Publié le par Elena


J'avais envie, ce soir, de vous parler de mon neveu et de la relation quasi inexistante que j'ai avec lui.

C'est le fils de mon frère jumeau. Il a eu 10 ans il y a quelques jours. Ses parents sont divorcés et comme je n'ai aucun contact avec mon frère, je ne vois pas mon neveu avec lui. J'ai par contre gardé contact avec la mère et vois de temps en temps mon neveu lorsqu'elle en a la garde.

Voilà, le tableau est posé.

Mais là n'est pas le problème, pour moi. Enfin, en apparences...

Je sais qu'en temps de tante, je peux exister et être présente dans sa vie, compter pour lui. Et pourtant, je ne prends pas la peine de créer ce lien... je ne sais pas comment faire, comment m'y prendre... comment on fait avec un enfant... comme si moi-même j'étais handicapée de la relation à un enfant... !!

La situation me rend très mal-à-l'aise et je culpabilise... le climat familial est tellement tendu et hors normes. La mère de mon neveu n'a aucun problème à garder le contact avec son ancienne belle-famille (mon père et sa femme, ma tante et moi-même) alors que les conflits sont chroniques mais non-parlés. Elle a organisé une soirée pour l'anniversaire de son fils et a invité justement toute son ancienne belle-famille. J'ai refusé d'y aller, ne souhaitant pas sourire à mon père et à sa femme pendant toute la soirée sachant le gros conflit chronique non résolu qu'il y a entre nous... et au final, je n'ai pas été présente à l'anniversaire de mon neveu. Il va sans dire que si mon frère a organisé quelque chose, je ne suis pas au courant.

En résumé, je ne peux voir mon neveu qu'en passant par sa mère, ex-femme de mon frère.

Et mon problème central est : où est ma place dans la vie de mon neveu ? Je ne le sais pas... je ne m'autorise pas à imaginer même pouvoir avoir une place... et pourtant quand je le vois, nous jouons ensemble et il me redemande... mais je ne le contacte jamais... je me demande même si je le fuis...

J'ai un fantasme, un rêve, à propos de cet enfant... : je souhaiterais être un lieu de refuge pour lui.

Je n'ai pas encore compris le sens profond de ce désir qui m'habite. Est-ce un reste d'un rêve d'enfant que j'avais pour moi, petite ?

Alors je me trouve des excuses et me dis que j'attends qu'il grandisse pour pouvoir entrer en relation avec lui sans passer par ses parents. Et puis, j'imagine que je trouverais plus d'intérêt dans un échange avec un adolescent puis un adulte qu'avec un enfant avec qui je me sens un peu empreintée..

Cet enfant grandi dans une atmosphère familiale pas très heureuse et je rêverais de représenter pour lui un lieu de parole, de vérité, d'authenticité... et pourquoi pas... d'amour... (oui... j'ai osé écrire ça !)

Publié dans État d'âme...

Commenter cet article

Cassandre 02/10/2006 20:23

Je ne suis pas experte avec les enfants loin de là.. mais je crois que c'est dans l'enfance que tu peux construire des liens suffisament fort pour qu'il vienne te trouver une fois ado.Je ne suis pas sûre de bien comprendre ce que tu voudrais être pour lui, mais si tu aimes ton neveu, ce que je crois... pourquoi ne pas créer une sorte de "bulle" à part de ta famille ? Si tu as des relations correcte avec ton ancienne belle soeur, tu pourrais l'inviter de temps à autres à manger... aller chez elle, pourquoi pas lui proposer de "baby-sitter" ton neveu de temps à autre....S'il veut bien, bien sûr... Qu'en penses tu ?

Elena 02/10/2006 22:15

Un petit désaccord... je pense qu'on peut créer un lien à tout âge, même adulte. Mais peut-être penses-tu particulièrement que cela est plus difficile à l'adolescence... je ne sais pas, c'est possible...C'est très compliqué dans ma tête avec mon neveu... et c'est sûre que c'est moi qui en fait un gros cake ! Bref... en un mot : je crois que je ne m'autorise pas à créer ce lien ! J'en ai très peur alors je le fuis...Pourquoi cette peur ? Peur de quoi ????Je n'ai pas encore vraiment compris ce lien complexe que j'ai avec les enfant, avec l'enfant... mais ce que je sais, c'est que j'ai le sentiment de toujours vouloir les fuir pour je ne sais quelle raison...Et pourtant, quand, par hasard, je me retrouve avecun enfant (rarement...), j'aime m'en occuper, leur parler, jouer, entrer dans un monde imaginaire...Mais je me lasse vite aussi...C'est compexe, mais merci pour tes suggestions !À bientôt !