Envie et jalousie...

Publié le par Elena

La Monomane de l'Envie, toile de Théodore Géricault

Étant une adepte de la critique d'autrui (et oui, je ne suis pas encore parfaite, mais patience...), je me suis récement posé des questions un peu plus poussées sur mon passe-temps quotidien. Et je me suis aperçue qu'un circuit bien précis me ramenait constamment à ce dont j'ai parlé dans un de mes précédent articles, à savoir la honte.

Pourquoi je critique ? Parce que je suis envieuse et jalouse.
Quelles sont les personnes et les situations que je critique ? Toute personne où situation impliquant une reconnaissance.

Voilà un autre noeud central de mon mal-être. L'absence de sentiment de reconnaissance. Ou plutôt, une sorte d'interdiction ou de fuite de la reconnaissance tant désirée. Une espèce de complexe d'infériorité extrême qui se cache parfois derrière un complexe de supériorité très fragile et ébranlable très facilement.

Je ressens un besoin vital de reconnaissance et pourtant je la fuis, ou plutôt me l'interdit. Mais je crois avoir compris que cela est relié à la honte. Accepter d'être reconnue réveille en moi ce sentiment de honte permanente. Alors il y a conflit intérieur entre mon désir de reconnaissance que je ne peux assumer et mon évitement du sentiment de honte.

La clé pour l'issue : accepter la honte, la ressentir pour la laisser se dissiper et pouvoir recevoir la reconnaissance et l'accepter... ?

Affaire à suivre...

Publié dans Réflexions...

Commenter cet article

Elena 18/09/2006 19:14

Bienvenue au club, kaleyd'o ! Mais au moins, on en est un peu consciente, c'est un premier pas pour continuer d'évoluer...À bientôt !

kaleyd'o. 18/09/2006 03:46

Je me reconnais là dedans.