"Tu honoreras ton père et ta mère"

Publié le par Elena

Parents de l'artiste, huile sur toile de Kunsthalle

"Tu honoreras ton père et ta mère"... commandement qui fait froid dans le dos si le mot honorer est compris dans le sens de vénérer.
Au cours de mes pérégrinations sur le net, j'ai trouvé une interpétation de ce commandement qui me parle beaucoup et je vais vous en faire part ici.

D'après Alphonse Maillot, il faut comprendre ce commandement en faisant appel au sens littéral du terme hébreu utilisé pour le mot "honorer", ce dernier voulant dire "donner du poids". En hébreu, l’honneur désigne donc la valeur réelle de quelque chose, estimé à son vrai poids.
Dans ce verset, cela signifie qu’honorer son père, sa mère, c’est donner, reconnaître le juste poids de l’éducation reçue, c’est-à-dire faire une évaluation critique et reconnaître ce qui a été bon, moins bon, voire carrément mauvais.
Si la personne est capable de porter un regard critique, c’est à dire d’évaluer le positif et le négatif, et d’agir en conséquence par rapport à ce qu’elle a reçu de bon et de moins bon, voire de mauvais, de son père et de sa mère, alors ses jours seront prolongés sur terre.

Comprendre ce commandement grâce à cette interprétation à mon sens éclairée est pour moi très intéressant ! Je me suis toujours méfiée des interprétations hatives et simplistes de la Bible, même si je ne peux nier mon intérêt pour ce texte sacré. Mais j'attends toujours de lire des interprétations qui me parlent et m'aident à avancer plutôt que de me figer sur des interprétations destinées à soumettre la population et à abuser du pouvoir et de la peur engendrée.

Publié dans Spiritualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elena 15/09/2006 09:49

Bonjour Kéline et merci pour ton commentaire !Je pense qu'il est facile de mal interpréter ce commandement aujourd'hui tout simplement à cause du sens du mot "honorer" aujourd'hui. Pour bien comprendre le sens originel, il faut connaître le terme hébreu de l'époque et son sens à cette époque. C'est pourquoi je me méfie des interprétations littérales de la Bible avec la compréhension actuelle des mots utilisés à l'époque.Sans ce spécialiste, Alphonse Maillot, je n'aurai jamais compris le sens véritable et réel de ce commandement.À bientôt !PS : Elena s'écrit sans H, mais la faute est courante... je ne t'en veux pas... hihihihih

Kéline 15/09/2006 07:34

"Honorer ne veut pas dire aimer" qui donc avait interpréter ce commandement dans ce sens libérateur ? Ah je sais Helena : F Dolto dans "l'évangile au risque de la psychanalyse"  ou qqch comme ça (pas vraiment sûre du titre) . Dire qu'on doit honorer ses parents en tant que géniteurs me semblait être plus léger à vivre  que "Aimer tes parents..."  Le poids d'un amour qui s'imposerait d'emblée même s'il n'est pas mérité est relégué aux oubliettes!j'honore pas ton blog mais je l'aime
à bientôt Hélena