Mise au point... définitive ?

Publié le par Elena

Two couples, peinture de Chittra Singh (site)

On s'est revu, lui et moi... on s'est touché... on s'est embrassé... on a fusionné... c'était comme ça a toujours été entre nous : intense, fusionnel et silencieux.

Puis, il a fait une nouvelle rencontre. Chamboulement. Hésitation. Le sentiment de devoir faire un choix, d'être engagé avec moi. Dilemne. Il demande une pause, qu'on ne se voit pas pour l'instant.

Choc !

Je m'étais tant rouverte. J'étais si heureuse de nos échanges sans paroles.

Le temps a passé...

J'ai voulu lui parler. Qu'on parle. Pour de vrai. Sincèrement. J'étais très claire sur mes désris, mes envies de partage avec lui, avec mon homme. Mais lui, que voulait-il ? Je supposais qu'il voulais une femme à ses côtés, tous les jours. Je ne pouvais lui offrir ce qu'il voulait. Je suis heureuse avec Marie, je veux juste un homme dans ma vie, un homme qui sera heureux de ce que je pourrais lui offrir. Pas un homme qui subira le manque de ne pas me voir assez et qui me dira, comme lui, que je donne peu, malgré l'intensité des échanges mais un homme qui sera totalement parti pris et décideur de notre mode d'échange et de vie.

Cet homme, je sais qu'il existe et qu'il est quelque part, mais ça n'est pas lui. On a convenu, puisque tel est son désir, que notre histoire s'arrête là.

Puis, malgré cette attirance toujours présente entre lui et moi, nous nous sommes quitté. En paix. Dans la joie, pour ma part.

Je me sens heureuse, très heureuse.
Je porte en moi toute notre histoire, elle m'habite et je ne souffre plus de ne pas pouvoir la vivre. Elle m'a construite, maintenant je continue ma vie, avec son souvenir.

Et j'espère seulement que l'homme de ma vie, celui qui me comblera et que je comblerais, ne tarderas pas à se présenter sur mon chemin, et à achever de parfaire mon bonheur avec Marie.


Publié dans Bisexualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

AndreQC 22/12/2008 23:13

Tu es d'une grande sagesse pour vivre les choses ainsi. C'est harmonieux et il n'y a pas de rancune ni colère, en fait tu acceptes inconditionnellement. Moi je suis dans une situation qui est tout le contraire, j'ai du mal à comprendre le départ d'une relation à moi. C'était une femme formidable, mais avec le temps et je ne sais quoi elle a changée. Ça pèse lourd en moi. Mais je ne peux aller à contresens de mes émotions. À la longue la blessure arrivera à une guérision. Au fait je suis à créé un blog sur "over-blog qui est à l'image de mon blog sur blogspot, c'est celui ci http://quotidienvotre.over-blog.com/Libre à toi de le lire si tu veux. J'en suis à recopier tout ce que j'ai pu faire et écrire jusqu'à aujourd'hui. C'est un travail de longue haleine mais j'y arriverai. Bisous

Elena 17/01/2009 21:13


Merci pour ton témoignage, AnfreQC, et courage pour la suite.

À bientôt !


André 19/12/2008 21:58

BonjourJ'ai lu avec beaucoup d'intérêt ce passage dans ta vie de cet homme. Par contre, là ou je me suis arrêté ce sont les limites imposées quant à ton manque de temps pour lui de ce que j'ai pu comprendre. Pourquoi se fermer à une relation, qui en essence, pourrait devenir belle ? Je ne comprends pas. Il se peut qu'avec le temps ce même homme puisse être celui que tu cherches, qui sait, et qui peut dire le contraire. Seul le temps le dira. Pas une journée, pas un jour et une nuit de plaisir et d'intimité c'est trop peu. Je me trompe peut être sur ma conception de ce que j'ai lu. C'est ce que j'en ai compris. À savoir qu'il te faut savoir rapidement si l'homme qui occupera l'espace que tu lui donnera dans ta vie et l'espace qu'il te donnera dans sa vie, puisse être choisi en un temps minime. Cordialement, André

Elena 21/12/2008 11:21


Les choses ont avancé, André, et je continue ma route de mon côté, et lui la sienne du sien, et tout est très bien ainsi. Nos chemins devaient se séparer, et c'est
très bien ainsi. J'en garde néanmoins un excellent souvenir et je sais que si je le recroise dans la rue, je serai simplement heureuse de lui faire un très grand sourire empreint de cette
complicité qui nous a uni.

À bientôt !


MarieEve 23/09/2008 00:14

J'aime beaucoup ce que tu dis. Aimer, c'est vouloir le bonheur de l'autre même si sa liberté nous fait un peu souffrir. Bonne semaine Elena. Je t'embrasse.

Elena 12/10/2008 12:53


Tu as bien résumé ma pensée, MarieEve...

à bientôt !


Marie vie 21/09/2008 16:07

Coucou mon amoureuse,Je suis très touchée par ton Amour pour moi ! Je comprends de plus en plus que l'homme et juste une partie de toi. N'oublie pas que je t'aime très fort. Bisous

Elena 12/10/2008 12:54


Merci pour tout le travail que tu fais pour essayer de me comprendre et ne pas me juger. Mais aussi pour gérer tes sentiments et ta souffrance...

Je t'aime !