J'ai revu mon homme !

Publié le par Elena

Tendresse.jpgTendresse, photographie de Michel Pilon (site)

J'ai revu mon premier homme... lui

On ne s'était pas vus depuis plus d'un an mais on s'est tout de suite reconnus...

On a parlé... on s'est écouté... pour se sentir... sentir l'autre, sentir soi.. nous retrouver... ou pas...

Il ne voulais pas que je lui "saute" dessus, guidée uniquement par mes pulsions... non, il ne voulait pas... et je ne voulais pas non plus... le temps de la passion était révolu, en tous les cas celui de la passion ingérable et envahissante... je m'étais promis de ne pas faire de geste "déplacé" sans signe de sa part... je voulais qu'il se sente respecté... qu'il se sente humain...

Et puis... et puis... lentement... il s'est approché... tendrement... et on s'est enlacés... fortement.... nous nous connaissions.... dans nos êtres, dans nos chairs, dans nos émotions... les sentiments étaient toujours là, comme il y a un an....

C'est comme ça, c'est parce que c'est lui et personne d'autre, je l'ai dans la peau, dans mon coeur...

Mais rien n'est simple. Ma vie avec Marie est le centre de ma vie, mon équilibre, mon évidence, ma paix intérieure, mon amour... et il le sait. Mais il sait aussi ce que je ressens pour lui. Je l'ai attendu... mais je ne peux pas lui offrir ce qu'il voudrait : une vrai vie de couple.

Je ne peux pas et ne veux pas, ce serait aller à contre-courant. Il sait que je peux lui donner autant parce que je suis jeureuse dans ma vie avec Marie.

Alors voilà son dilemme : rouvrir son coeur, son âme blessée et en manque d'amour, de tendresse et d'affection et souffrir de chacun de mes départs et de chacune de ses attentes, ou alors oser et arriver à recevoir ce que je peux lui offrir de tout mon coeur et avec bonheur sans trop souffrir de mes absences.

Comme les douleurs, les blessures et les manques peuvent faire souffrir ! Je sais un peu ce qu'il peut ressentir, je suis passée par là et c'est très dur.

Je voudrais tant partager avec lui tout ce qui nous lie mais je sais que cette dernière rencontre l'a beaucoup ému, l'a chamboulé. Ses protections ont laissé sortir les douleurs, les manques enfouis...

Il doit faire un choix très difficile : me voir au risque de... ? ou ne pas me voir pour éviter de rouvrir toutes ces souffrances...

Et de mon côté, je me prends à rêver de lui apporter ce qui lui a tant manqué... c'est mon côté sauveur, j'y peux rien, mais c'est au moins bien de m'en rendre compte.

Je l'ai dans ma peau et dans mon coeur... c'est comme ça...

undefined

Publié dans Bisexualité

Commenter cet article

Marie-Eve 02/06/2008 00:24

Je rentre dans un univers qui m'est complètement étranger. Certainement parce que notre société est pleine de tabous. J'ai cependant quelques points communs: le yoga, Eckhart tolle, le social, le manque d'amour pendant l'enfance,...A bientôt!

Elena 24/06/2008 22:41


Merci pour ton partage, Marie-Eve !

Comme quoi, internet est une porte vers des monde inconnus...

À bientôt !