Esprit de compétition qui m'empoisone !

Publié le par Elena

yoga2.jpgYoga Championship (site underdog nation)

Ma nouvelle passion pour le yoga prend, de temps en temps, une tournure qui ne me plait pas du tout... je me sens contaminée par un esprit de compétition très fort, je dirais même envahissant !

Je n'aime pas me sentir mauvaise... en comparaison des autres que je n'arrive pas à regarder sans me sentir soit supérieure soit inférieure. Pour moi, être mauvaise implique ne pas être aimée. Ma mère admirais les personnes douées et intelligentes, les meilleures. Et moi, encore aujourd'hui, je transpose. Si je travaille bien, si je suis la meilleure, c'est moi qu'on (la prof, le prof) aimera (au lieu de mon frère qui, lui, était très doué et très intelligent, plus que moi) au lieu des autres car il n'y en a pas assez pour tout le monde (!).

Cette quête de l'amour maternel, dont j'ai tant manqué, est encore visible dans mes comportements et sentiments aujourd'hui, bien que ce manque d'amour est en grande partie comblé dans ma vie d'aujourd'hui. Ahhh, on ne se défait pas aussi facilement des blessures de l'enfance...

Comment alors continuer à pratiquer le yoga, à mon rythme, avec l'âge que j'ai, la souplesse qui est la mienne, mes douleurs physiques sans viser trop haut, sans vouloir brûler les étapes mais plutôt en appréciant ma pratique à chaque seconde, avec le corps qui est le mien, sa beauté avec sa raideur et sa maladresse et laisser faire la vie et la pratique au-delà de mes désirs conscients, de mes attentes frustrées... seulement pour le plaisir de sentir mon corps bouger... et vivre !?

minigifcapricieux.gif

Publié dans Yoga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

yog 25/11/2007 20:18

Le yoga ne nécessite pas un esprit de compétition. La souplesse n'est pas une garantie de bonne pratique. Il est possible d'être totalement présent dans une posture, sans pour autant être d'une grande souplesse. Je ne suis pas particulièrement souple, et pourtant le yoga m'apporte beaucoup. L'écoute intérieure, la sensation de l'énergie qui circule et la transformation progressive de mon être. Iyengar dit que lors de la prise d'une posture, ce n'est pas l'ego qu'on étire, mais que le mouvement vient de l'âme. Etre présent, à l'écoute des sensations, sans se soucier de l'apparence extérieure. Pratique sans attente, en étant juste présente. Le yoga est une pratique persévérante et qui demande de la patience. Mais au final, ça apporte beaucoup.Bonne pratique.Amicalement,Yog

Elena 30/11/2007 12:05

Salut yog !Je t'avoue que j'esperai vivement un commentaire de ta part, et je te remercie de l'avoir fait !Je sais que l'esprit de compétition ne devrait pas faire partie du yoga, mais je n'y peux rien actuellement, il est là alors mieux vaut le reconnaître... en espérant qu'ainsi il diminuera.À chaque cours, j'ai des sensations nouvelles et ça me plaît beaucoup. Et à chaque cours, je progresse... Et puis, je dois apprendre la patience et l'humilité... pas évident.Merci pour ton soutien, yog !À bientôt !

Luc-André 20/11/2007 15:01

Ah, les douleurs physiques... Elena nous n'avons plus vingt ans...Ne te dévalorise pas : je me rappelle (et tes sites internet le confirme pour l'époque actuelle) une personne brillante. Et puis, chacun son chemin là où il se sent le mieux...Amicalement,Luc-André

Elena 30/11/2007 12:06

Merci pour ta gentillesse, Luc-André, et pour ta fidélité sur mon blog !À bientôt !