Mon psy et mon homosexualité : soulagement !

Publié le par Elena

lesbiennesindiennes.jpgAmies intimes (site)

Ce soir, je me sens si soulagée et libérée d'un poids que j'ai envie d'écrire.

Depuis près de 2 ans, je me sentais en conflit avec mon psy sur le sujet de l'homosexualité, de mon homosexualité. Je ne me sentais pas reconnue dans cette orientation sexuelle. Plusieurs mots, phrases, explications de sa part m'ont fait ressentir qu'il n'était pas ok avec l'homosexualité en général. Pour lui, cette orientation sexuelle est un moindre mal et la conséquence malheureuse d'un dysfonctionnement familial.

Et depuis 2 ans je n'osais aborder le sujet par peur... Alors je lui parlais de mes conquêtes hétéros, comme pour noyer le poisson et tenter désespérement de me sentir acceptée à 100 % par lui. Et quand je parlais de Marie, bien qu'il n'avait de cesse de valoriser ma relation avec elle, il ne pouvait s'empêcher de dérapper, ce qui me blessait terriblement mais que je n'osais amener en séance de peur de revivre une incompréhension et un déni de mon ressenti, une nouvelle fois.

Alors je me suis tue... jusqu'à aujourd'hui. Le poids du silence est devenu trop lourd, ça n'était plus possible.

J'ai beaucoup discuter avec Marie qui m'a dit de lui parler franchement et que malgré l'évidence du transfert ou des projections présents, il avait sa part de responsabilité dans mon malaise à cause du fait qu'il ne reconnaissait pas son inacceptation de l'homosexualité en général, et de la mienne en particulier.

Plus stable, centrée et moins dans la douleur qu'il y a 2 ans donc moins émotionnelle, je lui ai parlé, sans le ménager, droit dans les yeux, en affirmant ma conviction et mon malaise. Il n'a pu que reconnaître et cela a représenté un soulagement que je n'imaginais pas.

Après réflexion, je me suis rendue compte que ce qui s'est passé là, je l'ai vécu toute mon enfance. J'entends par là, le maintien de paroles de la part de mes parents en totale opposition avec la réalité de leur ressenti intérieur.

Et enfin, j'ai réussi à obtenir qu'une personne avec qui j'ai un lien très fort reconnaisse que j'ai senti juste ! Plus de mensonge possible, plus de déni, plus de fausses paroles ! Rien ne m'est plus cher que la vérité !

Et il s'avère maintenant que je me sens libérée d'un poids énorme : celui du mensonge et du déni ainsi que celui de la reconnaissance de mon ressenti. Et en conséquence, je me sens beaucoup plus tolérante vis-à-vis de mon psy qui a du mal à accepter l'homosexualité. Il est humain comme moi, il n'est pas parfait (et comme ça me fait du bien de le sentir et de le voir !) et ne le sera jamais.

Ce qui s'est passé aujourd'hui m'a beaucoup fait grandir. Je sens de plus en plus que je ne dois rien à personne et que personne ne me doit rien. Mon parcours de vie m'appartient et il n'appartient à personne de me donner la permission de vivre ma vie comme je l'entends. J'ai trop attentu l'approbation des personnes que j'aimais, beaucoup trop...

minigiftranquille.gif

Publié dans Bisexualité

Commenter cet article

antonia 02/01/2008 10:53

Pourquoi as-tu besoin Elena, qu’en psy te reconnaisse en tant que homosexuelle ?Tu n’as nullement besoin, je t’assure .Si toi-même tu t’accepte et tu te valorise en tant que tel, c’est plus que suffisant.Tu perds ton temps, ton énergie et ton argent en attendant que ton psy « agrée » ton inclinaison sexuelle qui n’a rien à avoir, ni avec la normalité ou avec l’anormalité. Le psy est un être et il peut être d’accord ou pas avec la manifestation personnelle et libre de ton homosexualité. Il y en a plein qui ne l’accepte pas mais si tu attends qu’ils soient d’accord, je suis plutôt d’avis que t’s en train de perdre un temps précieux, le tien. Vis ta vie  comme bon te semble et oublie les autres, les autres vivent leur vie sans se soucier de la tienne.T’es différente c’est tout, et parfois cela peut être un plus. Valorise –le ! P.S. :Et un conseil change de psy !

Elena 02/01/2008 11:12

Bonjour Antonia et bienvenue sur mon blog !Je te remercie pour tes mots sincères et impliqués ! C'est très gentil de ta part. Je me suis réellement sentie défendue par toi !Les choses ont évolué avec mon psy, que je vois toujours. Et je crois que j'ai compris une chose très importante pour moi. La relation qui s'est instaurée avec mon psy depuis maintenant 8 ans est très profonde et le transfert positif est vraiment là, très fort. Ainsi, j'ai trouvé un vrai sens à essayer de l'accepter comme il est, avec ses difficultés en ce qui concerne l'homosexualité. Ca n'est pas facile, je le concède, mais je sais qu'il me porte une réelle attention et que ça n'est pas facile pour lui non plus.ET comme tu le dis si bien, c'est moi qui doit m'accepter telle que je suis. Je pensais que ça serait plus facile si je me sentais acceptée par lui, mais semble-t-il que ça n'est pas comme ça que ça doit se passer.Depuis, mes relations sont à nouveau excellentes avec mon psy, à mon grand bonheur car ce fort transfert positif me permet de me laisser aller à mon transfert négatif lorsqu'il surgit !À bientôt !

alienamour 11/11/2007 21:01

Un psy qui s'occupe de la vie intime de ses patients, on aura tout vu. Il peut avoir son avis personnel sur cette question (l'homosexualité) mais pas à l'étaler devant sa patiente. Et en même temps, on peut dire qu'il est franc ! Je suis, finalement, partagé avec cette histoire. As-tu gardé ce psy ? 

Elena 11/11/2007 22:57

Un psy, par définition, se voit confier énormément de choses intimes... Cependant, dans l'idéal, il devrait avoir une attitude bienveillante. Mais cela n'est pas toujours possible parce que le psy est aussi un être humain, comme nous, et que certaines choses le touchent et le font réagir, d'où l'importance d'analyser le contre-transfert.Effectivement, je vais toujours chez ce psy.

Herro 18/09/2007 06:37

Magnifique blog, et choix de bouquins qui me ravit :)Je t'embrasse

Elena 06/10/2007 22:48

Merci pour ta visite, Herro, et contente que tu apprécies les livres qui me parlent !

souvienstoi 17/09/2007 19:29

Aimer le reflet de son âme c'est aimer sa concience et se libérer  pour respecter sa personnalité et être soi.....On ne peut qu'apprécier  tes propos....et ton blog est  trés intéressant  bien   à  toi.....

Elena 06/10/2007 22:48

N'hésite pas à repasser...À bientôt !

Koah 15/09/2007 17:32

"Au bout du compte, rien n'est sacré, à part l'intégrité de votre propre esprit."  EmersonJ'ai pu constater que bien souvent c'est lorsqu l'on attend plus l'approbation des autres que... bizarrement... on l'obtient.Bon week-end

Elena 06/10/2007 22:50

Et on ne l'attend plus quand ça va bien...À bientôt !