Quand je ressasse...

Publié le par Elena

angry.jpgAngry Annie Applebee, peinture de Josh Taylor (site)

L'autre, j'ai eu une très forte envie, réveillée par mes blessures non guéries et par la situation actuelle. Heureusement que j'en ai parlé à Marie qui m'a dissuadé de la passer à l'acte.

Je vais vous la raconter.

Je repensais, à ce moment-là, à ma "famille" : à mon père que je ne vois plus et avec qui je n'ai plus aucun contact car il me renie (il m'a bien dit un jour que je devrais changer mon nom de famille car je le déshonore), à mon frère qui ne veut plus non plus me voir car je n'ai pas accédé à une de ses demandes, à ma mère qui ne veut plus non plus me voir car je suis méchante, que mon comportement a été très méchant et que je suis devenue une étrangère pour elle, à ma grand-mère qui ne veut plus me voir et qui m'a aussi dit que je n'étais plus sa petite-fille.

Bref, je ressassais... ça m'arrive encore bien que de moins en moins souvent. Mon énergie va chaque jour de plus en plus vers les personnes qui m'aiment et surtout me respectent... mais les blessures de l'âme se réveillent quelque fois... je n'y peux rien...

Alors donc, ce jour, je ressentais cette tristesse à l'intérieur de moi, puis aussi cette colère que mon impuissance face à leur déni groupal de mon existence me fait ressentir.... quel horreur ce sentiment d'impuissance face à la force du groupe et surtout du déni et de l'ignorance de mon existence même. Aucun signe de la part de personne qui ressent une once de quelque chose d'humain pour moi... Rien... le vide....

Alors, lorsque j'ai su que ma grand-mère était ici, en France, chez ma mère, comme elle le fait chaque année (elle vit en Bulgarie), j'ai eu une envie de me venger et de prendre moi aussi un plaisir pervers et malsain à cette situation juste insupportable.

Je me suis alors imaginé passer chez ma mère "juste pour dire bonjour !" et ainsi leur prouver que j'existe ! Ceci comme un acte désespéré de me sentir exister en face d'eux, de ma mère et de ma grand-mère, de ma terrible grand-mère, le contraire d'une mamy gâteau. Une grand-mère dure, froide, distante, raide comme un bâton, jugeante, qui détruit tout ce qu'elle regarde et dans les yeux de laquelle je ne ressens aucune compassion, sagesse ou compréhension.

À quelle famille horrible appartiens-je ! Quelle horreur !

Je ne veux pas être assimilé à ces personnes qui préfèrent les luttes de pouvoir aux vérités du coeur !

Une seule personne sort du lot : ma tante ! Je suis heureuse qu'elle m'aie rappelé, très heureuse, et même si je ne lui ai pas vraiment dit, je considère beaucoup de choses qu'elle me dit comme des leçons d'une personne qui sait écouter son coeur. Je me souviendrais toujours de beaucoup de propos qu'elle m'aura tenu et qui me paraissaient vraiment ceux d'une personne à l'écoute de son coeur. En tous les cas, elle a réussi à toucher le mien, et je ne demande que ça : qu'on me touche au niveau du coeur, alors je fonds....

Alors voilà, la haine, la colère mais aussi la tristesse remontent parfois à la surface me faisant souffrir... un moment... mais je continue ma vie... avec le poids d'une famille rejetante dans un déni supuissant.

Courage ma belle, Marie t'aime si fort : j'ai beaucoup de chance !


minigifboxe-1.gifminigiftristesse.gif

Publié dans État d'âme...

Commenter cet article

Josiane et Tino 31/08/2007 18:59

LNA et Marie,comme nous pensons à vous deux, les belles fleurs sont toujours là. elles se sentent bien chez nous, mais comme tout à une fin!.... quand nous les enleverons, c'est notre coeur qui lesremplacerons et qui continura son rôle de penser à toutes les deux.biz.biz.biz.....et à bientôt de Josiane et Tino

Elena 02/09/2007 00:41

Merci pour ton passage sur mon blog, Josiane ! Je suis vraiment contente que ces fleurs vous aient fait si plaisir car on a vraiment eu un coup de coeur pour elles, Marie et moi ensemble !Bises à vous deux !

Laurinou 12/08/2007 23:42

Coucou,je passais juste te dire que je n'oublie pas le chemin de ton petit univers mais que le temps me manque... A ce que je vois tu as l'air de très bien te porter et j'en suis heureuse pour toi...Garde cette bonne humeur, transmets-la même...Bonne semaine et à très vite Laurinou

Elena 13/08/2007 14:26

Merci pour ta visite, Laurinou...Bises et à bientôt !

souvienstoi 08/08/2007 10:17

La colère est bonne quand elle a un sentiment d'humanité  et de révolte devant l'intolérance...  je te dépose un souffle de poèsie.. sourire bien  à  toi

Elena 13/08/2007 14:26


Merci pour ton mot très poétique, Souvienstoi....

À bientôt !


gaiia 02/08/2007 18:50

hello, je comprends tes mots, il m'arrive aussi parfois d'être en colère comme ça contre ma famille, essentiellement du côté de ma mère, pour mon père, j'ai du mal encore à être en colèretout ça pour te dire que je pense que la colère est un sentiment très sain et il nous faut l'exprimer autrement que par l'agressivité : c'est justement ce que tu fais en mettant des mots c'est à la fois courageux et plein de bon senstes mots me font du bien aussiça me rassure de lire ta colère, car je me dis que la mienne est juste aussi... ça m'aide à moins culpabiliser de la colère que je peux ressentir biz biz je pense à toi

Elena 13/08/2007 14:28

J'aime toujours autant tes vistes, les mots que tu mets et ta façon de voir les choses, gaiia... Merci ! Merci !Je t'embrasse !À bientôt !