Assumer versus subir

Publié le par Elena

munch-madonna.jpgLa Madone, peinture de Edvard Munch

Réflexion de ces derniers jours sur ce qui oppose ces deux notions : assumer et subir.

Je pense que je subis encore ce silence familial, ce rejet, ce mépris de ma famille qui a décidé de me considérer comme un monstre indigne du moindre regard d'attention. J'en souffre et me sens encore fautive de ne plus vouloir être ce qu'ils voulaient que je sois.

Mais j'oublie ma part d'action dans ce résultat désastreux, mon rôle dans le très mauvais scénario de ce navet familial...

Car j'y ai eu mon rôle à jouer !

Oui, je suis responsable en partie de la conclusion actuelle de l'histoire.

J'ai décidé de parler. J'ai refusé le silence et le mensonge. J'ai dénoncé le déni. J'ai révélé la souffrance.

Cela a été mon choix ultime, sans regrets.

J'ai voulu connaître l'amour et la vérité. J'ai voulu m'ouvrir à cela dans ma vie. Voilà mon véritable choix, mon vrai chemin.

Jamais je ne regretterais ce choix dans ma vie. Il donne un sens à ma vie, justement.

Voilà ma force ! Ma raison de vivre !

Et voilà ce que je dois assumer malgré les conséquences familiales. Je sais qu'ils auraient tous voulu que je reste comme avant, soumise, effacée, joyeuse en apparence mais si mal intérieurement et détentrice, malgré moi, de lourds secrets qui faisaient que ma mère disait de moi que j'étais une vrai tombe...

Je veux assumer pleinement ce choix d'avoir parlé, d'avoir révélé mes souffrances et mon être véritable ainsi que les conséquences de ces choix.

Être moi-même, sans compromis ! Et m'assumer dans tous mes choix !

minigifangecoeur2.gif

Publié dans Réflexions...

Commenter cet article

Hélène 18/04/2007 23:33


Coucou^^
Tiens un journal inhabituel...!  Ce que tu écris me fait sourire, parce que j'y retrouve en écho, une conversation avec deux de mes amies, retranscrite sur mon blog en 2005, avant que je ne parte vivre au lointain. Je te le livre :). (copier/coller)
"Voilà …Nous avons eu avec Juliane et Chloé une réflexion en forme de bilan ce matin... Voici nos conclusions (pour nous-mêmes bien sûr !) :
  1 - En fait c'est moins le courage de vivre la suite d'une histoire (et il en faut parfois !!!) que notre capacité à comprendre que nous en sommes le centre...qui est au cœur des choses...
  2 - En effet nous perdons toujours notre temps à chercher autour de nous les causes de notre mal-être alors que nous sommes notre meilleur bourreau...
  3 - A l'évidence nos enfances ont été saccagées, mais nous y avons aussi largement mis la main  !!!
4 - Et nous avons généreusement baptisé « conséquences » ce que nous entretenons soigneusement  au quotidien.
5 – Remâcher les mêmes trucs ne nous a pas fait avancer d’un poil.
  Nos psys respectifs seraient fiers de leurs patientes… Mais comme on ne va pas vraiment mieux après !!! ….On n’est plus sures que de deux choses…Eux sont beaucoup plus riches … Et nous, nous sommes toujours aussi connes.
Donc on se fera plaisir…demain ! Bon …on est mures pour l’asile !"
ça change la musique non ?   Bon ! Chez moi il est plus de quatre heures du mat... il est temps d'essayer de dormir... Mes propos sur mon espace perso n'ont d'ailleurs guère varié...je suis toujours impossible^^
xin thôi! comme on dit chez moi.
H.

Elena 19/04/2007 22:12

Merci  pour ta visite, Hélène.Cependant, ton message me laisse quelque peu perplexe... En effet, il est facile de dire que nous participons à notre propre malheur en reproduisant nous-mêmes nos schmas douloureux et en délestant la responsabilité des conséquences sur notre passé.Tout cela est vrai mais, à mon avis, doit être respecté en tant que tel. La reproduction de schéma de souffrance est majoritairement involontaire, et dans la plupart des cas inconsciente et n'en sont pas libérées pour autant les personnes prétendant ne plus en être dupe ou victime. Tout le monde reproduit des schémas et subi les conséquences d'une enfance ou d'une histoire douloureuse, et chacun fait de son mieux pour être heureux, même si par malheur il se voit en train de rejouer les causes de son malheur...À bientôt !

vero 18/04/2007 21:55

et je salue ce courage que tu as eu de te respecter... c'est le seul chemin possible... le chemin vers toi

Elena 18/04/2007 22:06

Je n'ai rien à rajouter : je suis entièrement d'accord avec toi, vero !Merci de ta visite et de ton commentaire bref mais oh combien juste !À bientôt !

Louis 18/04/2007 17:09

Un blog "profond" et captivant...je reviendrais parcourir ton univers...
Amitiés

Elena 18/04/2007 22:07

Merci, Louis... et reviens quand tu veux !

fab 18/04/2007 12:49

cela faisait un petit moment que j'etais pas venu, ton blog est encore plus beau,
bises
fab

Elena 18/04/2007 21:51

Je suis contente que cette nouvelle apparence te plaise, fab, et merci pour la visite !À bientôt !

Marie vie 17/04/2007 21:06

Coucou mon amoureuse,

Ton article est très fort.

C'est un sujet très difficile et je trouve que tu t'en sors bien. C'est un long cheminement de ne pas vouloir ce mentir.

Le déni d'une famille est insupportable !

Je suis avec toi sur ton chemin...

Je t'aime fort, courage

Elena 18/04/2007 21:54

Je sais que tu comprends parfaitement ce dont je parle, et plus tu le ressens...Merci d'être là, mon amour...